Publicité

17 août 2020 - 11:00

Défaite de Shawinigan par la marque de 7 à 5

Les Cascades en ont échappé une face à Coaticook

Par Salle des nouvelles

Les Cascades de Shawinigan n’avaient toujours pas baissé pavillon à domicile cette saison. En contrepartie, ils n’avaient pas encore savouré la victoire sur la route en deux sorties. Ils ont encore une fois baissé pavillon hier, cette fois face au Big Bill à Coaticook par la marque de 7 à 5.  

Le Big Bill a annoncé ses couleurs dès la manche initiale lorsque Gabriel Fromental Houle a frappé un simple bon pour deux points, suivi d’un ballon sacrifice de Philippe Dion. Julien Castagnier-Charlebois a permis à Coaticook d’augmenter son avance avec un double en fin de troisième manche. Les Cascades ont donné la réplique en début de cinquième avec cinq points pour prendre les devants. Michael Laprise avec un simple ainsi que Vincent Bourget et Kevin Gaboury avec des doubles, ont été productifs dans cette manche.

En fin de sixième manche, le Big Bill a repris l’avance pour de bon en ajoutant un point sur une feinte irrégulière du releveur Mathieu Tremblay et deux autres sur le simple de Michael Therrien pour donner la victoire à Coaticook. Le revers est allé à la fiche de Tremblay, sa première en deux décisions. Pour les locaux, Guillaume Beaudry a récolté un deuxième gain cette saison tandis que Cédrick Vallières a cumulé un sauvetage à sa fiche.

Les Cascades (7-4) rendent visite aux Blue Sox à Thetford Mines (5-6) vendredi prochain alors que le Big Bill (6-4) devra se rendre samedi prochain au Stade Amédée-Roy de Sherbrooke pour y affronter les Expos (5-5) dans une autre bataille des Cantons-de-l’Est.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.