Publicité

22 mai 2020 - 18:00

Depuis mercredi 20 mai

À vos raquettes, les terrains de tennis et de pickleball ont rouvert à Bécancour

Par Salle des nouvelles

Envie de reprendre les raquettes et vous dégourdir ? Bonne nouvelle en ces temps réchauffés par le soleil: les terrains de tennis et de pickleball bécancourois sont ouverts et disponibles depuis le 20 mai à la population. Une idée d'activité en plus pour la fin de semaine...

Pour la pratique libre, aucune demande de réservation ne sera nécessaire. Les terrains de tennis sont respectivement situés à Saint-Grégoire à proximité du village (deux courts de tennis et trois terrains de pickleball), dans le développement du Godefroy (trois courts de tennis), au secteur Bécancour (un court de tennis) et au secteur Gentilly (deux courts de tennis).

Les citoyens sont invités à respecter la réglementation en vigueur affichée sur chacun des sites et la distanciation sociale de deux mètres entre les individus.

Suivant les recommandations gouvernementales, les installations sanitaires et buvettes sur place resteront fermées jusqu’à nouvel ordre. Il sera donc de mise d’apporter vos bouteilles d’eau pour vous désaltérer !

Pour rappel, les installations sanitaires des haltes routières du territoire, les parcs-écoles, parcs de quartiers et modules de jeux sont encore fermés au public. Par contre, des parcs et espaces de marche tels le jardin des Lilas, le parc écologique Godefroy et le Quai de sainte-Angèle sont maintenant ouverts, afin que vous puissiez y pratiquer vos activités.

Pour consulter la liste complète des infrastructures extérieures fermées, visiter le site Internet de la Ville.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.