Publicité
13 décembre 2019 - 06:00

Aides financières et partenariats

Baseball : l'avenir des Aigles s'illumine

Par Salle des nouvelles

En octobre dernier, la direction des Aigles de Trois-Rivières s’était fixé de très ambitieux objectifs afin d’assurer la pérennité de l’équipe : vente du nom du stade, implication du milieu des affaires local, soutien financier accru de la Ville de Trois-Rivières et engagement de la communauté. Hier, l’organisation était fière d’affirmer que bon nombre d’entre eux ont été atteints.
 
Quillorama s'associe aux Aigles

 

L’entreprise trifluvienne Quillorama a contracté une entente sur trois ans avec Les Aigles pour apposer son nom sur le stade. « Quillorama est l’un des plus importants centres de divertissement à Trois-Rivières. Avec plus de 2000 personnes jouant dans l’une ou l’autre de nos ligues et des milliers de quilleurs occasionnels, nous considérons avoir beaucoup en commun avec les Aigles », a déclaré Alexandre Thibeault, directeur général chez Quillorama Trois-Rivières. Pour lui, ce rapprochement est aussi une manière de garder à Trois-Rivières « un actif aussi important que les Aigles. »
 
Pour le président des Aigles de Trois-Rivières, Paul Poisson, « trouver un commanditaire pour le nom du stade était une priorité pour l’organisation afin d’assurer sa pérennité. Nous sommes très heureux d’associer la grande famille des Aigles à une entreprise de la région qui partage les mêmes valeurs organisationnelles que la nôtre ».

Une douzaine de bienfaiteurs trifluviens, solidaires, investissent plus de 100 000$
 
La direction des Aigles était également fière d’annoncer que plusieurs entreprises de la Mauricie ont accepté d’investir dans l’organisme à but non lucratif à titre bienfaiteurs. C’est ainsi qu’une douzaine d’entreprises et d’individus donneront au fil des trois prochaines années un montant supérieur à 100 000$.

Parallèlement, les ventes corporatives des Aigles vont bon train avec 80% des ententes de 2019 renouvelées. Enfin, les Aigles ont convenu de nouvelles ententes corporatives avec plusieurs fournisseurs assurant des économies importantes. Dans ce cadre, la brasserie Labatt a prolongé son entente de partenariat en investissant plus de 30 000$ additionnel par année.
 
L
a direction des Aigles s’est réjouie de l’annonce d’une aide financière additionnelle touchant notamment le baseball mineur et l’entretient du stade. « Nos élus ont reconnu l’importance de maintenir la qualité de nos infrastructures et la performance exceptionnelle du réseau de baseball élite dans notre région. Cet investissement assurera la bonne santé de notre sport. » - ajoute le président des Aigles de Trois-Rivières, Paul Poisson
 
Une augmentation des abonnements

À ces grandes nouvelles s’ajoute une augmentation dans la prévente d’abonnements de saison et de livrets Flexi-Choix. « Nous sommes très optimistes et enchantés de l’engagement de la communauté qui nous démontre concrètement que les Aigles doivent rester pour longtemps », s'est enthousiasmé é le directeur général des Aigles, René Martin.

Les partisans auront encore l’opportunité de témoigner leur fidélité envers leur équipe dans les prochaines semaines. Depuis hier, jusqu'au 23 décembre prochain, les Aigles tiendront un kiosque au centre commercial Les Rivières où livrets Flexi, abonnements de saison et marchandises de la boutique seront en vente. Ils seront situés près du kiosque d’information aux côtés des Patriotes de l’UQTR, les deux organisations s’étant entendues sur une collaboration à plusieurs niveaux.
 
Les citoyens pourront également continuer leur contribution auprès de la campagne de financement participatif La Ruche jusqu’en janvier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.