Publicité
27 novembre 2019 - 12:00

Les Aigles de Trois-Rivières ont accepté sa demande

Baseball: David Glaude passe des Aigles aux Capitales et TJ White effectue l'inverse

Par Salle des nouvelles

Les Aigles de Trois-Rivières ont accepté, sur la demande du joueur de Québec, David Glaude, que ce dernier soit échangé aux Capitales. À la fin de la dernière saison, Glaude avait partagé avec la direction des Aigles son désir de retourner jouer dans la Vieille Capitale.

Transaction avec TJ White

« David a rendu de fiers services aux Aigles; même si on voulait l’accommoder, il était hors de question de perdre un bon joueur francophone sans rien obtenir en retour », a détaillé René Martin, directeur général de l’équipe. Dans ce contexte, l’acquisition de T.J. White est un bon coup de TJ Stanton. « Sur le terrain, nous obtenons un joueur d’impact qui a une moyenne de présence sur les buts de près de 0,360. » déclarait l’instructeur des oiseaux.

David Glaude est arrivé aux Aigles au courant de la saison 2017. Il a joué 249 parties avec l’équipe, maintenu une moyenne au bâton de 0.256, une moyenne de présence sur les sentiers de 0.347 et frappé 23 circuits en 3 ans. TJ White s’est, quant à lui, joint aux Capitales au cours de la saison 2018. Il a participé à 136 parties au cours de ces deux années, en maintenant une moyenne au bâton de 0.281, une moyenne de présence sur les buts de 0.358 et frappé 21 circuits.

Une bonne transaction de part et d’autre pour l’instructeur des Aigles. « Deux bons joueurs, polyvalents en défensive, avec de bonnes statistiques offensives. D’un point de vue baseball, c’est donnant-donnant. Du côté humain, nous libérons un joueur qui a bien contribué à notre cause. »,  commentait le gérant, TJ Stanton.   

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.