Publicité
1 octobre 2019 - 11:00 | Mis à jour : 13:46

24e finale

Jeux équestres du Québec : la délégation du Centre-du-Québec se positionne 5e région

Par Salle des nouvelles

La 24e finale des Jeux équestres du Québec, organisée dans le cadre de Caballista par Cheval Québec, a accueilli ce week-end plus de 300 cavaliers et neuf équipes régionales dont celle du Centre-du-Québec.

Après trois jours de compétitions au Complexe Equestre Bécancour, la délégation du Centre-du-Québec, dirigée par les chefs d’équipe Josée Laurencelle et Caroline Turcotte, a terminé au 5e rang avec 15points. Le titre de champion a été remporté par l’équipe de Laval-Laurentides-Lanaudière (82 points).

Cette performance est due aux résultats des cavaliers suivants :

- Charlee Anne Turenne (Saint-Charles-Boromée), médaille d’or en dressage Niveau 3 Ouvert;

- Catherine Gélina (Trois-Rivières), médaille de bronze en dressage Niveau 1 Adulte;

- Mylène Pronovost (Charrette) médaille d’argent en Assiette de dressage Adulte;

- Roxanne Lafontaine (Trois-Rivières), médaille de bronze en Assiette de dressage Adulte;

- Amélie Bérubé (St-Boniface), médaille d’argent en dressage Initiation Poney;

- Maxence Vaillancourt (Trois-Rivières), médaille de bronze en Équitation Junior A;

- Émy Auclair (St-Valérien), médaille d’argent en Saut d’obstacles 0,90 m;

- Maxence Vaillancourt (Trois-Rivières), médaille d’or au Mini Prix Saut d’obstacles 0.90 m.

Tous les résultats sont disponibles sur le site.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.