Publicité

28 juillet 2021 - 15:00

« Nous ne pouvons pas donner autant que l’année dernière »

La Légion royale canadienne Filiale 35 toujours présente lors de la pandémie

Par Catherine Deveault

COVID-19 ou pas, la Filiale 35 de la Légion royale canadienne ne se pose jamais de question avant d'aider. En effet, l’essence même des légionnaires c’est aider les autres, des vétérans ou des organismes comme la Maison Albatros venant en aide aux personnes en soins  palliatifs.

Le Centre « Le Havre », lui, aide les plus démunis en prévenant  l’enracinement de l’itinérance, la favorisation et l’inclusion sociale des hommes et des femmes en situation de rupture sociale. Ou encore la Fondation Régionale pour la Santé de Trois-Rivières ayant pour mission de créer, maintenir et développer des soins et des services de santé de qualité pour les patients de la  Mauricie et du Centre-du-Québec. 

« Mais cette année nous ne pouvons pas donner autant que l’année dernière en raison du Covid. Mais sans trop m’avancer, l’année prochaine sera meilleure. »  déclarait la semaine dernière le Président de la LRC Filiale 35, Stéphane Vincent, aux différents responsables de ces organismes.

Bien au courant de la situation,  pour avoir vécu cette pandémie de l’intérieur, les chèques, au montant total de 4700$, furent accueillis avec autant de plaisir que les années précédentes.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.