Publicité

2 octobre 2020 - 12:00

Préoccupations citoyennes

Sécurtié routière: des opérations intensives prévues à Shawinigan ce mois

Par Salle des nouvelles

La Sûreté du Québec et la Ville de Shawinigan ont confirmé que les policiers intensifieront leurs interventions en sécurité routière à Shawinigan et à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Cette campagne est mise en place pour réponse à des préoccupations citoyennes.

« Nous avons reçu plusieurs plaintes de citoyens quant à la vitesse sur les routes de la ville, un peu partout sur le territoire », explique le maire de Shawinigan, Michel Angers.

« La Ville a déjà pris des mesures, par exemple, en réduisant la vitesse permise à 40 km/h dans de nombreux quartiers, en ajoutant des avancés de trottoir et des systèmes de traverse sécurisée pour aider les piétons et en ajoutant des indicateurs de vitesse sur de nombreux tronçons. Maintenant, il faut aller plus loin et c’est pourquoi la Ville et la Sûreté du Québec font front commun pour diminuer la vitesse excessive. »

Les policiers de la Sûreté du Québec du poste de la ville de Shawinigan vont intensifier leurs interventions en sécurité routière sur une douzaine d’artères au cours des prochaines semaines.

L’objectif est d’inciter les conducteurs à la responsabilisation et à la prudence dans leurs déplacements et de s’assurer du respect du Code de la sécurité routière. Soucieux de la sécurité des usagers de la route et des usagers vulnérables, les policiers interviendront sur les principales causes de collision recensées au Québec soient la vitesse ou la conduite imprudente, la conduite avec capacité affaiblie, le non-port de la ceinture et les distractions.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.