Publicité

23 septembre 2020 - 14:30

Journée de l’Arbre de la Santé 2020

À Trois-Rivières, des CHSLD plus verts pour la santé des aînés

Par Salle des nouvelles

Pour sa 6e participation à la Journée de l’Arbre de la Santé, le programme Milieux de vie en santé de Nature Québec s’attaque à la grisaille des CHSLD avec la plantation d’arbres sur les terrains d’établissement à Trois-Rivières et à Québec. Cette action se veut un geste concret pour améliorer la qualité de vie des résidents de soins de longue durée, particulièrement éprouvés par  la crise sanitaire actuelle et l’augmentation des canicules.

« Depuis 5 ans, nous profitons de cette journée pour planter des arbres sur les terrains de divers établissements de santé dans la Capitale-Nationale et ailleurs. Cette année, nous voulions toutefois mettre l’accent sur la qualité de vie des aînés, doublement éprouvés par la COVID et l’augmentation des canicules. Il faut leur donner des espaces pour se rencontrer, en sécurité, au frais, hors des murs de béton. Ce n’est pas un luxe, c’est une priorité! Et si ça commence par verdir le terrain des établissements, nous, on est prêts! », indique Cyril Frazao, directeur exécutif de Nature Québec. 

Limiter les maladies

Par ce geste concret, l’organisme et ses partenaires mettent ainsi à l’honneur le lien qui existe entre la santé des gens et la qualité de leur environnement. Contribuant à lutter contre les îlots de chaleur et la pollution de l’air, planter des arbres est sans doute l’un des remèdes les plus efficaces pour limiter le risque de maladies cardiaques et pulmonaires, notamment pour les plus vulnérables.

« L’arbre est le meilleur régulateur de notre milieu. En milieu vert, on observe invariablement une baisse de maladie et une meilleure qualité de vie. C’est le meilleur purificateur d’air tant pour capter les GES que les polluants aériens qui affectent notre santé », explique François Reeves, médecin et initiateur de la Journée de l’arbre de la santé au Québec.

Impliqués, cette année encore, dans la plantation d’arbres, les CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec et de la Capitale-Nationale soulignent aussi l’importance d’un environnement de qualité pour la santé.

Diminution des îlots de chaleur

« En plus d’embellir nos espaces verts, les arbres fournissent de l’ombre aux surfaces asphaltées et diminuent les îlots de chaleur. C’est une empreinte écologique et climatique qui a un impact positif pour la santé de nos résidents, de la population et des membres de notre personnel », précise François Jacques, conseiller cadre en développement durable au CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec.

« Au CIUSSS de la Capitale-Nationale, le verdissement des établissements est un axe important de la politique de développement durable”, souligne pour sa part Christian Tayo, professionnel en charge du développement durable. “La plantation d’arbres aide à lutter contre les îlots de chaleur et à améliorer les conditions de vie des résidents et l’environnement de travail du personnel », précise t-il.

Près de 50 arbres plantés

À l’instar des années précédentes, les équipes de Nature Québec et des CIUSSS ont pu compter sur des bénévoles provenant de divers horizons pour réaliser les corvées de plantations.

À Trois-Rivières, ce sont des membres de l’Association des étudiants et étudiantes en médecine de l’UdeM en Mauricie et des citoyens bénévoles qui se sont partagé la tâche au Centre d’hébergement Roland-Leclerc.

Convaincus des bienfaits du verdissement sur la santé et déterminés à montrer l’exemple, des organismes communautaires ont par ailleurs emboîté le pas et ont profité de la journée pour planter des arbres sur leurs terrains respectifs. 

Au total, près d’une cinquantaine d’arbres qui ont été plantés sur les terrains de quatre CHSLD à Québec (centres d’hébergement Jeffery-Hale, Notre-Dame-de-Lourdes et de Limoilou) et à Trois-Rivières (centre d’hébergement Roland-Leclerc), de même que sur le terrain de l’organisme La Patente et au Centre résidentiel et communautaire Jacques-Cartier, dans la Capitale-Nationale.

«
Des CHSLD plus verts pour la santé des aînés », conclut M. Frazao.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.