Publicité

11 juillet 2020 - 06:00

L'événement se déroulera du 13 au 25 octobre au Maroc

Deux trifluviennes se préparent à la route du Trophée Roses des Sables

Par Salle des nouvelles

Marie-Pierre Dupuis-Lemay et Caroline Cossette sont deux aventurières. Originaires du Cap-de-la-Madeleine, elles sont en pleine préparation pour participer au Trophée Roses des Sables, qui aura lieu du 13 au 25 octobre au Maroc.

Le trophée consiste en une course d'orientation sans notion de vitesse, réservée aux femmes, qui se déroule pour la 20e année consécutive dans le sud du désert marocain.

À bord de leur 4x4, Marie-Pierre et Caroline seront les "Paradox'elles", l'équipage n°4. Elles progresseront pendant 10 jours avec seulement une boussole et un "road book" dans les sommets de l'Atlas, au cœur des palmeraies et sur d’immenses dunes de sable, pour un total de plus de 5 000 kilomètres. 

« Le pilotage et l'orientation ne sont pas qu'une affaire d'hommes et nous avons hâte de le prouver!», s'exclament les futures pilotes.

Sport et solidarité en vue

Une nature dépaysante les attend au Maroc pour un grand défi à la fois sportif et solidaire durant ces dix jours. Les étapes, qui s'annoncent éprouvantes, seront en effet ponctuées par des actions solidaires, dont la rencontre avec des enfants soutenus par l’association Enfants du désert, qui œuvre pour leur scolarisation et leur vie au quotidien.

L'antenne basque de la Croix-Rouge française, Le Cancer du Sein, Parlons-en, maintenant devenu Ruban Rose, ainsi que le Club des Petits Déjeuners, structure canadienne également consacrée aux conditions d'apprentissage à l'école, sont les autres causes  présentes sur le parcours. « C'est un volet très important de notre engagement dans cette belle aventure », précisent les deux trifluviennes.

Elles ont décidé de s'offrir une pause dans leurs quotidiens d'adjointe administrative, maman de deux enfants et de travailleuse autonome en design d'intérieur, une parenthèse hors du temps et loin de tout, pour vivre une expérience unique. 

« Nous savons que nous reviendrons différentes, riches de ce véritable défi initiatique, assurent-elles toutes les deux. Déjà, nous avons grandement évolué depuis notre inscription il y a deux ans et par l'organisation entourant nos activités de financement. De plus, avec la situation de crise que nous vivons actuellement, nous avons décidé de nous ajuster à cet imprévu qui aurait pu nous donner envie d'abandonner, mais avec notre persévérance et notre détermination à prendre part au rallye, nous avons su nous adapter et trouver des façons différentes de poursuivre nos collectes de fonds afin d'atteindre notre objectif.»

Il est possible de suivre les deux aventurières sur les réseaux sociaux de l'événement (Facebook,Twitter et Instagram), ainsi que sur le site Internet de la course (onglet "Course en direct").

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.