Publicité

7 juillet 2020 - 06:00

Une programmation a été mise en place

La saison estivale à Trois-Rivières s'annonce différente mais accueillante

Par Salle des nouvelles

Circuits découvertes, expériences gourmandes, sorties culturelles et activités de plein air, la saison touristique 2020 sera différente mais tout aussi éclatante à Trois-Rivières. C'est du moins ce que tente de mettre en place la municipalité.

Forte d’une notoriété qu’elle a bâtie au cours des dernières années auprès des Québécois, la ville attend les touristes avec une offre adaptée aux normes sanitaires, mais non moins originale.

Alors qu’il réunit habituellement une soixantaine de partenaires touristiques, le traditionnel lancement de la saison estivale s’est exceptionnellement déroulé de façon virtuelle cet après-midi, en direct de la Gare maritime. Présente pour l’occasion, l’actrice d’origine trifluvienne Christine Beaulieu a accepté d’occuper pour la 4e année le rôle d’ambassadrice des attraits touristiques de Trois-Rivières.

De l’intensité au pied carré

L’intensité au mètre carré que promet Trois-Rivières à ses visiteurs prend encore tout son sens cette année, avec une rue des Forges "TRès" accueillante. De grandes terrasses bordent la voie maintenant entièrement piétonne, une invitation à se poser quelques heures pour déguster un bon repas et boire un verre.

Pour ne rien manquer des principaux attraits trifluviens, la Carte Musées est définitivement la meilleure alliée de l’été! D’une valeur de 75 $ mais offerte au coût de 30 $ seulement, elle ouvre les portes de 13 institutions. Facile à utiliser et particulièrement économique, elle est transférable et n’a aucune date d’expiration.

Elle transforme les séjours en expériences surprenantes et authentiques parmi les témoins de l’histoire et de la culture trifluviennes.

Réaménagé pour s’adapter à la réalité de la COVID-19, le Bureau d’information touristique sera ouvert tout l’été, sept jours par semaine. Les visiteurs pourront s’y procurer gratuitement le Guide des circuits, six virées originales thématiques à travers la cité de Laviolette, en plus d’obtenir de bons conseils sur les lieux à visiter.

Trois nouveaux circuits de marche

Soucieuse d’offrir une expérience mémorable dans le respect des mesures de distanciation sociale, la Ville de Trois-Rivières aménagera d’ici quelques jours trois nouveaux parcours de marche au centre-ville, une incitation à découvrir des coins parfois méconnus. Les trois circuits auront tous comme point de départ la place Pierre-Boucher, connue sous le nom de place du Flambeau.

  • Architecture et patrimoine - Distance : 0,8 km

Ce parcours propose d’explorer le site patrimonial déclaré de Trois-Rivières, qui est l’un des trois premiers noyaux de peuplement de la Nouvelle-France. Situé au cœur de la ville fondée en 1634, il couvre un territoire d’environ un demi-kilomètre carré. Les limites du secteur évoquent les origines du bourg fortifié.

  • L’Urbain - Distance : 2,7 km

Ce parcours offre une excursion urbaine au cœur du centre-ville, qui s’est
développé après le grand incendie de 1908. Vous y découvrirez une variété architecturale surprenante, des personnages marquants, des lieux moins connus et de l’art urbain remarquable. Le centre-ville présente en effet un heureux mélange de bâtiments et de lieux qui contribue à façonner son image, son histoire et sa vitalité.

  • Le Panoramique - Distance : 2,8 km

Ce parcours est une agréable promenade aux abords du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice. De grands espaces riverains autrefois occupés par l’activité portuaire et par l’industrie papetière ont fait place aujourd’hui à des aménagements riverains publics de qualité, permettant aux Trifluviens d’accéder à leurs cours d’eau et d’admirer de splendides points de vue.

Rencontre avec la brigade TRès Trois-Rivières

Tout l’été, dix jeunes dynamiques et motivés rendront l’expérience des visiteurs du centre-ville plaisante. Déjà présents sur le terrain depuis fin juin, les membres de la brigade ont notamment comme mission de renseigner les promeneurs sur l’offre touristique et de prodiguer des conseils sur les mesures d’hygiène à respecter.

Alors que les attraits et les commerçants locaux ont fait des miracles pour être en mesure d’accueillir les touristes malgré le contexte actuel, l’équipe tourisme d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières s’est mobilisée afin d’adapter sa campagne promotionnelle annuelle.

Une influence des Mauriciens sur le tourisme régional cet été 2020

« Cet été, nous visons un tourisme plus régional. Nos campagnes se concentrent donc en Mauricie ainsi que dans les régions limitrophes. Pour être encore plus attractifs, nous offrons également des forfaits clé en main avec hébergement, activités et Carte Musées, ce qui permettra à nos visiteurs d’avoir une expérience vraiment complète », explique le coordonnateur du tourisme chez IDE Trois-Rivières, Daniel Rioux.

Si Trois-Rivières peut accueillir avec confiance cette nouvelle saison touristique, c’est grâce à sa notoriété acquise au cours des dernières années, qui a donné un élan à la destination, affirme M. Rioux. « Notre ville a connu des achalandages records grâce entre autres au FestiVoix, à l’Amphithéâtre Cogeco, au Grand Prix de Trois-Rivières et à plusieurs autres. Ces grands événements doivent passer leur tour cette année et c’est extrêmement dommage, mais leur impact sur notre ville se fera certainement encore sentir cet été. »

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, est confiant de voir les Trifluviens, mais aussi les résidents des autres régions du Québec faire de mauvaise fortune, bon cœur.

« Nous avons ici tout ce qu’il faut pour passer de magnifiques vacances! Nos attraits et nos commerces ainsi que ceux qui les animent proposent des expériences différentes et définitivement uniques! », affirme-t-il.

L’industrie touristique a un impact important sur l’économie trifluvienne, avec des retombées de 213 M$ et plus de 4750 emplois. Alors que les touristes internationaux seront absents cet été, l’appui des citoyens est d’autant plus important.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.