Publicité

28 mai 2020 - 11:35

Ce jeudi 28 mai

Une 4e clinique de dépistage mobile ouvre à Victoriaville

Par Salle des nouvelles

C’est aujourd'hui, jeudi 28 mai, que la 4e clinique de dépistage mobile du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) prendra officiellement la route dans la municipalité de Victoriaville. Elle sillonnera les différents milieux de la MRC d'Arthabaska-et-de-l'Érable.

La pandémie a démontré l’esprit de solidarité, déjà bien présent en Mauricie-Centre-du-Québec. De nombreux partenaires soutiennent concrètement le CIUSSS MCQ dans son objectif de dépister les personnes présentant des symptômes de la COVID-19 pour assurer une vigie et limiter la propagation du virus.

« Nous sommes fiers de voir comment les gens sont solidaires. Tous les partenaires ont répondu présents dès le début du projet. Nous les remercions chaleureusement. Sans eux, nous n’aurions pas été en mesure de mettre sur pied cette nouvelle clinique de dépistage aussi rapidement », souligne Nathalie Boisvert, présidente-directrice générale adjointe du CIUSSS MCQ. 

La ville de Victoriaville se dit « très fière » de contribuer au déploiement de cette clinique de dépistage mobile dans leur communauté.

« Cette nouvelle clinique de dépistage permettra d’augmenter la quantité de tests réalisés à Victoriaville et de réduire les délais afin d’obtenir les résultats. Je tiens à souligner le travail de collaboration réalisé pour mettre en place cette nouvelle clinique et la rigueur déployée au profit de l’ensemble de la population. Enfin, j’encourage la population à continuer de suivre les consignes émises par la santé publique », indique le maire de Victoriaville, André Bellavance.

Participation de la fondation À notre Santé

L’entreprise Girardin Blue Bird a fait preuve d’une grande générosité en prêtant et en adaptant un second autobus en collaboration avec l'équipe du CIUSSS MCQ. « Chez Girardin, ça fait 60 ans que c’est comme ça, on veille tous les jours à la sécurité des élèves. C’était tout naturel pour nous de s’associer à cette initiative, on félicite le CIUSSS MCQ d’y avoir pensé et d’avoir le leadership d’amener ce projet a terme », indique Michel Daneault, vice-président, ventes et service, Est du Canada chez Girardin Blue Bird.

La Fondation À Notre Santé de l’hôpital l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, a elle aussi été un partenaire important de ce projet. Elle a soutenu à soutenir le CIUSSS MCQ et mobiliser Graphitek et Rivard Publicité à participer. « Il est de notre mission d'agir en mode prévention dans cette crise pour rendre le service plus accessible à la population et lui assurer une meilleure santé », soutient Jacynthe Vallée, directrice générale de la fondation.

« En rehaussant notre capacité de dépistage en proximité et en allant dans les milieux spécifiques comme des résidences pour aînés, des entreprises, des écoles, des zones d’éclosion, etc., nous pourrons agir rapidement. Les cliniques de dépistage mobiles nous donnent une plus grande agilité », précise Mme Boisvert.

Une équipe multidisciplinaire circulera dans certains milieux pour sensibiliser les gens à l’apparition de symptômes et rappeler l’importance de se faire dépister. Elle pourra également sensibiliser la population aux impacts psychosociaux de la pandémie et ainsi apporter du soutien psychologique.

 

Quelques faits

  • La clinique offrira un service sans rendez-vous et sans frais;
  • Toute personne qui présente des symptômes de la COVID-19 pourra se faire tester;
  • Les personnes symptomatiques devront présenter une pièce d’identité sur place;
  • Entre 50 et 100 dépistages par jour pourront être réalisés dans la clinique chaque jour;
  • Lorsque l’unité mobile se déplacera dans certains milieux, les intervenants inviteront la population des zones visitées à se faire dépister en sonnant à leur porte. Ils pourront valider avec elle son état de santé physique, mais également son bien-être psychosocial;
  • Les horaires des unités mobiles seront diffusés sur notre site Internet www.ciusssmcq.ca.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.