Publicité

10 mai 2020 - 10:00

Proxim est le présentateur pour une 5e année

Leucan organise un rassemblement virtuel de têtes rasées le 31 mai

Par Salle des nouvelles

Alors que le Québec est en confinement depuis plusieurs semaines, Leucan invite la population à participer au Grand rassemblement virtuel du Défi têtes raséesMD Leucan, présenté par Proxim, le 31 mai prochain.

« On aimerait voir au moins 1 000 personnes participer au mouvement. On aimerait que le Québec vibre au son des rasoirs le 31 mai prochain. Moi je l’ai fait et, honnêtement, c’est un geste libérateur et tellement significatif pour les jeunes qui n’ont pas le choix de passer par là », exprime Marie-Mai dans une vidéo publiée récemment sur les médias sociaux.

La journée du 31 mai prochain se terminera par un rassemblement virtuel, sous la forme d’une vidéo diffusée en direct sur la page Facebook du Défi têtes rasées Leucan. Le contenu de cet événement sera dévoilé plus tard en mai sur les médias de Leucan.

« Montrer aux familles que tout le Québec est derrière elles »

« Cette année, le Défi têtes rasées Leucan fête ses 20 ans. On veut rassembler les gens et célébrer ensemble 20 années de solidarité. Surtout, on veut montrer aux familles dont un enfant est atteint de cancer que tout le Québec est derrière elles », exprime Lysanne Groulx, directrice provinciale, campagnes annuelles et communications à Leucan.

Leucan a souligné l'aide de Proxim, présentateur de l’événement pour une 5e année et de Mia, qui a créé pour une 6e année les boucles d’oreilles de l’Espoir Leucan, un bijou vendu au profit de l’Association et de Subway, qui offre le repas aux bénévoles sur les sites de rasage.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.