Publicité

12 avril 2020 - 16:30

Chiffres révélés par le CIUSSS de la Mauricie

La Mauricie et le Centre-du-Québec comptent 739 cas atteints de la COVID-19

Par Salle des nouvelles

Le CIUSSS MCQ vient de communiquer le nombre de cas recensés dans la région de la Mauricie. Comme toujours, nous précisons que ces chiffres sont rapidement évolutifs : à l'heure où ces lignes sont écrites, il s'agit des données les plus récentes dont nous disposons. Ce dimanche 12 avril, le total de cas atteint 739 cas: 110 dans le Centre-du-Québec et 628 en Mauricie. 

Sur ce total, comme hier, un cas manque pour atteindre 739 car il y a un enjeu pour déterminer la localisation exacte par territoire du domicile des personnes infectées. Mais ce dernier est inclus car il demeure attitré au RLS régional.

Les cas hospitalisés sont désormais 37. Huit personnes ont été placées en soins intensifs et on déplore 33 décès, dont 22 au CHSLD Laflèche et 11 "autres". 

201 personnes rétablies

La bonne nouvelle concerne les 201 personnes rétablies, contre 167 hier. 

Voici les chiffres de répartition du Centre-du-Québec:

- Drummond : 84

- Arthabaska-et-de-l’Érable : 15

- Bécancour-Nicolet-Yamaska : 11.

Les cas Mauriciens sont ainsi répartis: Trois-Rivières présente le plus de cas, avec 248 personnes atteintes du virus. Le Centre-de-la-Mauricie rassemble 242 cas, suivie de Maskinongé avec 108 cas, et de la Vallée-de-la-Batiscan avec 30 cas. Le Haut-de-la-Mauricie demeure épargné.

Au CHSLD Lafèche, 96 résidents sont atteints (un de plus qu'hier), de même que 63 membres du personnel, soit 159 au total. À l'entreprise Olymel, cinq cas de plus qu'hier ont été comptés pour atteindre 118. 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.