Publicité
14 mars 2020 - 06:00

PANDÉMIE Covid-19

Le CIUSSS MCQ annonce quatre cliniques de dépistage dédiées au coronavirus

Par Salle des nouvelles

Lors de son point presse tenu hier pour détailler son orientation face au coronavirus, le CIUSSS Mauricie Centre-du-Québec a annoncé l'ouverture de quatre cliniques de dépistage, insistant sur le fait que test n'est efficace que sur les personnes présentant des symptômes. La structure a également prévu une possibilité de "délestage", c'est-à-dire reporter les activités non-urgentes.

Aucun autre cas de personne infectée par le COVID-19, à part le seul connu en Mauricie, n'a été confirmé par le CIUSSS. Pour l'instant, même si le personnel est sur le pied de guerre, les choses s'organisent de manière fluide.

L'annonce à retenir est la mise à disposition de quatre cliniques dédiées au COVID-19. L'une, située à Drummondville, sera ouverte dès 8h ce matin, jusqu'à 20h. L'autre sera à Trois-Rivières, avec la même plage horaire, mais elle n'ouvrira que lundi. Des informations sur les deux autres, qui seront à Shawinigan et Victoriaville, sont attendues en début de semaine prochaine, pour préciser les dates d'ouverture.

Alors que le premier ministre québécois François Legault réorientait les personnes sur la ligne 1 877 644 4545, le CIUSSS MCQ a confirmé que le 811 restait joignable. Le premier numéro est réservé davantage aux questions et informations sur le virus, et le 811 a été mis en place spécifiquement pour les personnes qui présentent des symptômes. Toutefois, en cas d'engorgement de ce dernier, le 1 877 644 4545 reste joignable pour les personnes à symptômes.

Enfin, le délestage donne la priorité aux opérations essentielles. Celles relevant de la chirurgie mineure sont en train d'être reportées. En outre, le plan "contingence" habituellement mis en place dans les hôpitaux lors des périodes de forte fréquentation (comme à Noël) l'est également ici. À la suite de la mesure obligeant les agents des réseaux de santé revenant d'un voyage à l'étranger de s'isoler pendant 14 jours, les plans de personnel sont en train d'être revus pour pouvoir s'organiser dans les soins.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.