Publicité
26 février 2020 - 18:00

Implication citoyenne

Nicolet forme un comité organisateur pour son 350e en 2022

Par Salle des nouvelles

La Ville de Nicolet célébrera, en 2022, son 350e anniversaire de fondation et sollicite l’implication citoyenne pour former un comité organisateur.

« Nous souhaitons mobiliser des Nicolétains un peu comme nous l’avions fait lors du passage de l’émission "La petite séduction". Nous avions créé alors une incroyable synergie que nous souhaitons retrouver pour le 350e. Certaines activités célébrant cet important anniversaire seront organisées par la Ville, mais d’autres proviendront d’un appel de propositions de nos partenaires » explique la mairesse Geneviève Dubois.

L’administration nicolétaine espère l’implication d’une douzaine de citoyens (provenant du milieu de la culture, de l’éducation, du communautaire, de l’histoire, des affaires ou du sport) prêts à mettre l’épaule à la roue pour préparer la programmation des fêtes. Ce peut être des Nicolétains déjà impliqués dans la communauté, mais aussi des gens qui ne l’ont jamais fait qui souhaitent donner de leur temps. Toute personne intéressée à s’impliquer peut communiquer avec la Ville au 819 293-6901 poste 1191 ou [email protected] avant le 20 mars 2020.

Diversité d'âges et de milieux assurée

La Ville a constitué un fonds, depuis quelques années, qui totalisera 350 000 dollars en 2022. Ce fonds permettra la tenue d’activités marquant le 350e anniversaire de fondation et créera, en 2020, un comité organisateur pour gérer l’ensemble du budget alloué à cette commémoration.

Il faut s’attendre à une implication bénévole d’au moins deux ans. Le comité se réunira à l’occasion en grand groupe, mais travaillera aussi en sous-comités. La Ville de Nicolet fera, si cela est nécessaire, une sélection pour assurer une diversité d’âges et de milieux représentants la communauté.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.