Publicité

5 février 2020 - 14:00 | Mis à jour : 6 février 2020 - 01:34

L’événement régional était mené par la TCMFM

Municipalités et médias, des acteurs clés pour impliquer plus de femmes en politique

Par Salle des nouvelles

L’événement régional de samedi a été un succès pour la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM). Dans le cadre du projet "Plus de femmes en politique ? Les médias et les instances municipales, des acteurs clés", 40 personnes se sont réunies à Shawinigan pour en apprendre plus sur les outils et stratégies développés à destination des conseils municipaux par la Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent, représentée par Annick Mercier, agente de projet.

La journée a commencé par des témoignages : le maire de Shawinigan, Michel Angers, a notamment fait valoir la valeur et les compétences qu’avaient pour lui les femmes qui s’engageaient à ses côtés dans la municipalité, en plus de sa fierté d’être à la tête d’un conseil paritaire. Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette – Saint-Maurice, a également fait le déplacement pour encourager les femmes à « faire le saut » en politique et rappeler que les élu.e.s peuvent travailler de concert avec leurs député.e.s afin de faire avancer les dossiers.

Sonia Lebel, vice-première ministre par intérim durant le congé parental de Geneviève Guilbault, Ministre de la Justice et députée de Champlain, a fait bénéficier à l’assistance d’un partage d’expérience authentique en évoquant la conciliation travail, implication politique et famille.

Réseautage et lancement de la 5e Marche Mondiale des Femmes en 2020

Les documents présentés et remis consistaient en des outils médias – un bloc-notes et un guide pour une rédaction neutre et égalitaire – ou du côté des stratégies présentées à destination des municipalités : on a reconnu en ces dernières des possibilités d’application dans d’autres instances de pouvoir, notamment les conseils d’administration, de sorte que les citoyennes non-élues présentes dans l’assistance ont tout de même pu s’approprier le matériel de la journée.

Mireille Lalancette, professeure en communication politique à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et chercheure au Groupe de recherche en communication politique (GRCP), a livré une conférence sur l’usage des médias sociaux en tant que personnalité publique qui a su conquérir l’assistance au complet.

La journée s’est terminée autour d’un verre lors d’un « [email protected] » dédié au réseautage durant lequel les participantes ont pu continuer à échanger sur les thèmes abordés au cours de la journée, et où la députée fédérale de Trois-Rivières, Louise Charbonneau, a fait une apparition alors que d’autres obligations l’avaient empêchée d’être présente plus tôt. Ce fut notamment l’occasion de souligner l’imminence du lancement de la 5e action internationale pour la Marche Mondiale des Femmes en 2020.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.