Publicité
20 janvier 2020 - 09:00

Secteurs Saint-Gérard-des-Laurentides, Shawinigan et Shawinigan-Sud

Levée de l'avis d'ébullition préventif à Shawinigan

Par Salle des nouvelles

La levée de l’avis d’ébullition préventif en vigueur depuis le 14 janvier dernier pour les secteurs Saint-Gérard-des-Laurentides, Shawinigan et Shawinigan-Sud s'est opérée ce week-end. Il n’est plus nécessaire de faire bouillir l’eau, car elle est de nouveau propre à la consommation. Toutefois, en raison d’un bris survenu vendredi, l’avis d’ébullition préventif est toujours en vigueur, et ce, jusqu’à nouvel ordre, pour les résidences situées entre le #4583 et le #4802, avenue Beaupré.
 
Pour rappel, l’avis d’ébullition préventif pour les secteurs Saint-Gérard-des-Laurentides, Shawinigan et Shawinigan-Sud avait été émis en raison des tests d’évaluation de la capacité des pompes de distribution d’eau, prévus dans le cadre de la mise en service de l’usine de traitement des eaux du Lac-à-la-Pêche.
 

Ces tests se sont avérés concluants très rapidement, les pompes et les tuyaux ayant très bien réagi à l’opération. C’est ce qui a permis de procéder à la levée anticipée de l’avis d’ébullition préventif, après que l’analyse des échantillons eut confirmé qu’elle est de nouveau propre à la consommation.

Les citoyens concernés par la levée de l’avis d’ébullition sont avisés par le Service de messagerie automatisée aux citoyens (SMAC). Si vous n’avez pas reçu d’appel automatisé, veuillez vous inscrire en ligne sur le site de la Ville de Shawinigan ou communiquer avec le Service aux citoyens au 819 536-7200 dès lundi.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.