Publicité
24 octobre 2019 - 09:00

" De Jean-Nicolet à Trifluvia - Vous loger, nous habite depuis 50 ans"

Pour son cinquantenaire, l'Office municipal d'habitation publie un livre sur le HLM

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

À l’occasion de son 50e anniversaire, l’Office municipal d’habitation de Trois-Rivières (OMHTR) publie le livre "De Jean-Nicolet à Trifluvia - Vous loger, nous habite depuis 50 ans".

Cet ouvrage relate l’histoire du HLM à Trois-Rivières: il est le résultat d’une recherche menée par l’historien et documentariste Jean-François Vachon. Il met en lumière les orientations, les actions et les initiatives qui ont marqué l’histoire de l’OMHTR et contribué à en faire une référence dans le milieu de l’habitation sociale.

"Promouvoir les actions positives des organisations à vocation sociale"

« C’est la volonté de laisser un legs aux administrateurs et aux dirigeants de demain qui nous animait lorsque nous avons choisi de confier la réalisation d’une recherche historique sur l’OMH de Trois-Rivières. Du même souffle, nous souhaitions rendre hommage aux pionniers qui ont façonné l’organisation et qui, par leur créativité et leur implication, ont permis de constituer l’ADN de l’OMHTR d’aujourd’hui », relate Robert De Nobile, président du conseil d’administration.

"De Jean-Nicolet à Trifluvia - Vous loger, nous habite depuis 50 ans" est disponible dans toutes les bibliothèques de la Ville pour en faciliter l’accès à la population.

« Ce projet s’inscrit parfaitement dans mon travail de recherche qui vise tout particulièrement à souligner et promouvoir les actions positives des organisations à vocation sociale. L’OMHTR est non seulement un acteur socioéconomique incontournable dans la région, mais depuis 50 ans il s’efforce d’aller plus loin que de permettre aux personnes à faible revenu de se loger convenablement, en leur offrant un réel support pour leur autonomisation et leur inclusion sociale », explique monsieur Vachon, qui a notamment rédigé l’ouvrage sur les 50 ans de la Société d’habitation du Québec et qui effectue sa thèse de doctorat sur l’histoire de la gestion des HLM au Québec.

« Nous avons là un formidable ouvrage qui analyse et détaille les cinquante premières années de l’OMH de Trois-Rivières. Bien plus qu’un arrêt sur image après cinquante ans d’existence, c’est tout ce qui caractérise l’OMH de Trois-Rivières et ses artisans qui a été mis au jour pour le partager. Les acteurs du logement social de la région et la population trifluvienne, peuvent être fiers de cette histoire - qui est aussi la leur - et du développement de leur office d’habitation », souligne Sara Dubé, directrice Affaires publiques du Port de Trois-Rivières, présentateur officiel des activités du 50e anniversaire et l’un des partenaires financiers qui a permis à cet ouvrage de référence de voir le jour.

Quatre vidéos capsules

L’étude de l’histoire de l’OMHTR a demandé la consultation de plus de 600 articles du Nouvelliste et la consultation des procès-verbaux, rapports annuels, journaux internes et divers documents de l’organisation.

Le chercheur s’est, de plus, appuyé sur des entrevues filmées qu’il a réalisées avec des témoins d’époques différentes: administrateurs, gestionnaires, employés, locataires et partenaires. De ces entrevues, quatre courtes capsules vidéo ont été réalisées et enrichies de photos et vidéos d’archives. Elles sont accessibles sur nos médias sociaux et sur le site internet (dans la section À propos de nous, puis sous Une page d’histoire).

L’édition du livre a été confiée à la coopérative de solidarité Les Affranchis, éditeur du journal La Galère. « Ce jumelage était tout à fait naturel », mentionne Marco Bélanger, directeur général de l’OMHTR. « Nos missions se rejoignent et nous partageons une clientèle commune. Les retombées d’une telle collaboration contribueront même, indirectement, à aider notre clientèle. C’est, une nouvelle fois, une façon de s’impliquer dans notre communauté ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.