Publicité
26 septembre 2019 - 11:30

Travail

Une forte fréquentation au Salon de l’emploi

Par Salle des nouvelles

Plus de 1 000 visiteurs ont franchi les portes du Centre Gervais Auto pour la 6e édition du Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan. Cette fréquentation n’a pas fléchi depuis les trois dernières années malgré la pénurie de main-d’œuvre.

Soulignons aussi que le salon a accueilli 86 entreprises et organismes.

« Le commentaire le plus éloquent des employeurs ciblait la qualité des candidats et candidates qui ont pris part au salon », a affirmé d’emblée le coordonnateur de l’événement et conseiller au Service de  développement économique de la Ville, David Marcouiller.

« On remarque aussi que dans bien des cas, les gens occupent déjà un emploi mais souhaitent améliorer leurs conditions ou élargir leur champ de compétences. C’est une donnée dont il faudra tenir compte lors de la prochaine édition », a-t-il précisé.

« Dès l’ouverture du salon, notre kiosque a connu un achalandage soutenu », a souligné un membre de l’équipe RH du Château Bellevue de Shawinigan. « Nous sommes repartis avec plus de 65 curriculum vitae. Les gens ont manifesté un grand intérêt pour la quinzaine de postes à pourvoir d’ici décembre. Au lendemain du salon, nous avons reçu 20 autres candidatures dans notre boîte courriel! ».

Même son de cloche du côté de la place Biermans.

« Les trois quarts des candidats répondaient parfaitement à nos attentes et je peux affirmer que notre présence au salon a donné d’excellents résultats. Il s’agit d’une des meilleures éditions pour nous », précise Christine Bergeron, directrice adjointe, communication, ventes et marketing pour Place Biermans.

L’outil Web développé pour le salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan restera disponible et accessible jusqu’à la fin septembre. Rappelons que cet outil est un lieu de rencontre entre les chercheurs d’emploi et les entreprises. Près de 400 postes y sont affichés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.