Publicité
16 septembre 2019 - 16:00

Le Cégep de Trois-Rivières accueillera une sommité en matière d’environnement et d’écocitoyenneté, Anne-Sophie Gousse-Lessard, dans le cadre des grandes conférences

Une conférence gratuite sur l’écocitoyenneté au Cégep de Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

Le mardi 17 septembre, le Cégep de Trois-Rivières accueillera une sommité en matière d’environnement et d’écocitoyenneté, Anne-Sophie Gousse-Lessard, dans le cadre des grandes conférences. La présentation de madame Gousse-Lessard, Écocitoyenneté : un monde de possibles!, aura lieu à 19 h au théâtre du cégep et sera suivie d’une période d’échange avec le public.

La conférence portera sur les points suivants :

  • Pourquoi les bonnes intentions ne suffisent-elles pas?
  • Quelles sont les étapes de changement de comportement?
  • Quelles stratégies sont les plus efficaces pour amener un changement pérenne?

Même si cette conférence est présentée gratuitement, les personnes désirant y assister doivent se procurer un billet auprès du Syndicat des professeurs et professeures du cégep, partenaire de l’évènement, au local HF-2010 du pavillon des Humanités.

Au sujet d’Anne-Sophie Gousse-Lessard

Docteure en psychologie sociale et environnementale, madame Gousse-Lessard est professeure associée à l’Institut des sciences de l’environnement et chercheuse associée au Centre de recherche en éducation et formation relative à l’environnement et à l’Écocitoyenneté de l’UQAM.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.