Publicité
23 août 2019 - 15:29 | Mis à jour : 15:43

Retrouvailles scoutes

50 ans de scoutisme au 43e Groupe Duvernay, ça se fête!

Par Salle des nouvelles

Pour souligner les cinquante ans d’existence du groupe scout Duvernay, toute la population est invitée à se joindre aux anciens scouts, animateurs ou gestionnaires ayant fait partie du groupe pour célébrer en toute simplicité. Grand jeu, épluchette de maïs, hot-dogs et soirée scoute autour du feu sont au programme. L'événement se déroulera au parc Quirion de Trois-Rivières, le samedi 24 août, de 13 h 30 à 22 h​.

Ce qu’il faut savoir :

- Les enfants sont les bienvenus et trouveront leur plaisir même si la journée est pensée pour les adultes et les scouts d'abord.

- Cette activité se fera à l’extérieur principalement, beau temps ou non.

- Contribution de 5 $/personne pour souper, payable à l'arrivée.

- Amener vos breuvages, mais l’alcool n’est pas permis dans le parc. Une chaise vous sera utile, surtout autour du feu (bivouac).

Le groupe scout Duvernay souhaite rejoindre le plus de gens possible afin de faire de cet événement une réussite. N’hésitez pas à partager cette invitation et à venir, même sans souper.

Pour questions ou informations, contactez-nous et inscrivez-vous à la page Facebook Retrouvailles 50e anniversaire du 43e groupe scout Duvernay! Vous pouvez confirmer votre présence au repas (nombre de personnes) à :  [email protected]om.

Votre enfant veut s’inscrire ou vous voulez animer?

Castors 7 à 9 ans : jeudi 18 h 30 à 20 h 00
Louveteaux 9 à 11 ans : dimanche 18 h 30 à 20 h 30
Aventuriers 12 à 17 ans : lundi 18 h 30 à 20 h 30

Pour toutes questions ou informations, contactez M. Benoit L’Hérault, président, au 819 266-1230 ou Mme Doris Nolet, cheffe de groupe, au 819 379-9808.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.