Publicité
25 août 2019 - 14:00

MRC de Maskinongé

Le Bon coup de juillet est décerné à La Pourvoirie du Lac Blanc de Saint-Alexis-des-Monts

Par Salle des nouvelles

La MRC de Maskinongé était heureuse de remettre récemment le Bon coup du mois de juillet à la Pourvoirie du Lac Blanc de Saint-Alexis-des-Monts. 

Comme le dit si bien le fondateur, Gaston Pellerin, « Au lac blanc, ça mord tout le temps ! » C’est donc sans surprise que la pourvoirie n’a cessé de croître depuis son ouverture en 1995. Plusieurs expansions ont eu lieu : acquisition de terrains, agrandissement de l’auberge, ajout d’un centre aquatique, d’un spa, tours d’hélicoptère, location de motoneige... Bref, toujours plus dans le but de dépasser les attentes des clients et d’offrir un produit et des services de grande qualité. 

 « Grâce à l’expertise de nos employés et de nos partenaires, nous nous engageons auprès de nos clients à leur faire vivre une expérience mémorable, en nous impliquant avec passion et en créant un environnement chaleureux », a indiqué Georges Pellerin, membre de la famille propriétaire de la Pourvoirie du Lac Blanc.

L’entreprise s’étend maintenant sur 3500 hectares, incluant 12 lacs, et compte près de 60 employés. Les clients proviennent des quatre coins du Québec, mais également d’ailleurs au Canada, des États-Unis et de l’Europe.

Forte de ce succès, la pourvoirie a lancé en 2018 un ambitieux plan de développement et d’innovation touristique de plus de 1,5 M$ : ajout de nouvelles chambres, et agrandissement du bar et des salles pour l’accueil de groupes de motoneigistes et de groupes corporatifs.

Aussi, la cuisine bénéficie maintenant d’équipements plus fonctionnels et performants. Une histoire de famille et de travail d’équipe puisque le chef est Charles Pellerin, fils du fondateur.

« C’est toujours une fierté d’être connu partout au Québec et à travers le monde. Mais être reconnu par la MRC de Maskinongé et Saint-Alexis-des-Monts ça n’a pas de prix. Les gens de chez nous sont nos meilleurs ambassadeurs! », a conclu Georges Pellerin.

Bien connue pour sa générosité et son amour de la nature et des animaux, la famille Pellerin héberge maintenant sur sa pourvoirie un sanctuaire du Centre de réhabilitation de la faune Cécropia, refuge pour les animaux sauvages blessés.

Daniel Grenier, directeur des ventes et du marketing à la Pourvoirie du Lac Blanc, Georges Pellerin, de la famille propriétaire, et Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts

À propos du « Mur des Bons coups »

Avant chaque assemblée du Conseil des maires de la MRC de Maskinongé, un « Bon coup »  est souligné pour le dernier mois : www.mrc-maskinonge.qc.ca/bons-coups.

Un comité a été formé pour déterminer un récipiendaire mensuel. Ce comité est constitué de M. Pierre Cloutier, agent de communication et de développement à la SADC de la MRC de Maskinongé, de M. Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du Service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé et de Mme Geneviève Scott-Lafontaine, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé.

Voici les critères de sélection pour le « Mur des Bons coups » :

  • La place d’affaires de l’entrepreneur ou de l’organisme doit être située dans la MRC de   Maskinongé;
  • L’entrepreneur ou l’organisme doit rayonner dans la MRC ou à l’extérieur de la MRC de Maskinongé;
  • L’entrepreneur ou l’organisme doit être un ambassadeur de la MRC de Maskinongé.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.