Publicité
30 juin 2019 - 14:00

Ville de Trois-Rivières

La STTR offre le service de navettes avec voies réservées pour le FestiVoix

Par Salle des nouvelles

Depuis déjà dix ans, c’est avec fierté que la Société de Transport de Trois-Rivières (STTR) est le transporteur officiel du FestiVoix. La STTR offre aux festivaliers le service de navettes avec voies réservées à partir de 16 h 30 les soirs de spectacles.

Il en coûtera un dollar (1 $) à chaque embarquement pour utiliser le service de navettes, soit un dollar à l’aller et un dollar au retour. Pour les circuits réguliers du transport en commun, ce sera également un dollar à partir de 15 h 30 en semaine, sur présentation du passeport ou du bracelet journalier. 

NAVETTES FESTIVOIX 

• Accès un dollar 1 $ à l’aller et un dollar 1 $ au retour 

• Gratuit avec l’interpasse mensuelle / Gratuit enfants (12 ans et moins accompagné d’un adulte) 

• En fonction de 16 h 30 à minuit les soirs de spectacles 

• À partir de 3 sites : 

- Les Rivières en face de l’ancien SEARS - Cap-de-la-Madeleine, stationnement à l’ancien Canadien Tire, embarquement et débarquement au terminus Fusey - Carrefour Trois-Rivières-Ouest : entrée no 4 du cinéma Fleur de Lys 

Débarcadère / Embarcadère : Parc Champlain 

RÉSEAU RÉGULIER – Pour les détenteurs de passeports et billets journaliers 

➢ Du lundi au vendredi : accès à 1 $ à partir de 15 h 30 (cela s’applique du 27 Juin au 7 juillet (sauf les 2 et 3 juillet)
➢ Samedi et dimanche : accès à 1$ tout l’été 

* Pour ceux qui possèdent une ACCRÉDITATION du Festivoix (bénévoles, artistes, équipe sécurité, etc.), ils ont accès gratuitement au réseau de la STTR (incluant les navettes) à partir de 8 h 45 sur présentation de leur accréditation. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.