Publicité
5 juin 2019 - 12:00

Une nouvelle salle inaugurée au Camping La Rochelle

Par Salle des nouvelles

C’est samedi le 25 mai dernier qu’avait lieu l’inauguration d’une toute nouvelle salle au Camping La Rochelle de Trois-Rivières, secteur Saint-Louis-de-France, en présence de l’équipe dirigeante, ainsi que de nombreux campeurs et invités. La construction et l’aménagement du nouveau bâtiment ont nécessité des investissements de plus de 350 000 $.

Cette soirée lançait la saison 2019 et permettait de découvrir une installation moderne avec un cachet rustique, pouvant accueillir 250 personnes assises et disposant d’une capacité totale allant jusqu’à 400 convives.  Les Productions Eric Masson étaient en charge de l‘animation de cet événement haut en couleur.

Rappelons qu’en 2015, l’établissement devenait la propriété de Germain, Guy et Karine Durocher, ainsi que de Nancy Audet et Lynda Langlois.  Fort d’une expérience de plus de 30 années dans le domaine du camping, la nouvelle équipe a déjà réalisé plusieurs rénovations et améliorations, au grand plaisir des campeurs.

Et ce n’est qu’un début.  Les actionnaires ont plusieurs projets dans la mire, soit le développement de nouveaux emplacements de camping, la construction de chalets « prêt-à-camper », en ajout à ceux déjà disponibles, etc. pour répondre à la demande toujours grandissante et offrir une expérience inoubliable qui fait qu’on a le goût d’y revenir.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.