Publicité
3 mai 2019 - 11:02 | Mis à jour : 15:20

Le plus grand événement numérique francophone en Amérique du Nord.

Le rendez-vous annuel des passionnés du numérique

Par Kimberly Ouellette, Journaliste

Cette année, la 8e édition du Web à Québec (WAQ) s'est déroulée du 9 au 11 avril 2019. Connu pour être le plus grand événement numérique francophone en Amérique du Nord, c'est 3500 participants qui se sont rendus à Québec. Au cours de ces trois jours, les adeptes du numérique ont pu assister à  des conférences afin d'en apprendre davantage sur les dernières tendances du Web.

Un événement par la communauté, pour la communauté!

En effet, parmi les conférenciers on a pu compter sur des délégations françaises, belges et africaines. En plus du choix diversifié de conférences, les intéressés ont pu participer à des ateliers et des tables rondes. Le but principal du WAQ est de briser les silos entre les différentes professions du numérique (développeurs, designers, communicateurs, etc.), en plus d’encourager tous les participants à fraterniser les uns avec les autres.

De plus, afin d'assurer le succès de l'événement, les organisateurs ont pu compter sur l'engagement de 50 bénévoles. Chaque année le WAQ gagne en popularité et en notoriété.

La 9e édition aura lieu du du 21 au 23 avril 2020, soyez-y!

Pour plus d'information concernant le Web à Québec, cliquez ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.