Publicité
15 avril 2019 - 08:00 | Mis à jour : 14:26

La Ville remercie les propriétaires volontaires

Shawinigan : poursuite du projet d’échantillonnage d’eau potable

La Ville de Shawinigan remercie les citoyens qui viennent d’ajouter leur nom à la banque de propriétaires volontaires pour participer au projet d’échantillonnage d’eau potable. Les 65 nouveaux volontaires s’ajoutent aux 140 qui font déjà partie de l’étude.

Pour finaliser son échantillonnage, puisqu’un total de 380 unités résidentielles sont requises, la Ville va procéder à une sélection aléatoire, tel que suggéré par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). Une lettre sera alors envoyée dans les prochains jours aux propriétaires dont la résidence aura été sélectionnée.

Notez que les données recueillies dans le cadre de cet échantillonnage demeureront confidentielles et qu’elles ne sont pas recueillies dans un but de facturation, de détection de consommation abusive ou de contravention à un règlement municipal. Elles nous serviront à établir une statistique globale de la consommation d’eau résidentielle. Dans les prochains mois, un projet s’adressera plus particulièrement aux institutions, commerces et industries (ICI).

La Ville doit procéder à de l’échantillonnage résidentiel pour répondre aux modalités de la Stratégie québécoise d’eau potable : à l’échelle de la province, les municipalités doivent atteindre une réduction globale de 20 % de la consommation d’eau.

Pour plus d’information, consultez le site Internet de la Ville au www.shawinigan.ca/compteurdeau. Si avez des questions, n’hésitez pas à joindre le Service aux citoyens par courriel à [email protected] ou par téléphone au 819 536-7200.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.