Publicité
5 avril 2019 - 09:00 | Mis à jour : 10:41

Candidat à la mairie

Éric Lord présente les premières mesures de son plan de transition écologique

Par Salle des nouvelles

Éric Lord a présenté, plus tôt cette semaine, les premières mesures de son plan de transition écologique pour améliorer la qualité de l’air de la Ville de Trois-Rivières.

 

Éric Lord explique : « Ce n’est un secret pour personne, les scientifiques de partout dans le monde nous le rappellent, les jeunes de Trois-Rivières l’ont crié haut et fort le 15 mars dernier, nous devons collectivement nous engager de manière sérieuse dans la transition écologique et diminuer de manière significative nos gaz à effet de serre. Devant l’urgence climatique, nous devons faire des choix de société et contribuer localement à l’effort mondial pour assurer un avenir à l’humanité. Du même coup, nous pouvons agir sur le front de la qualité de l’air en diminuant les émissions des autres polluants affectant la santé de la population. Selon l’Organisation mondiale de la santé, année après année, Trois-Rivières est identifiée comme la ville la plus polluée au Québec et elle se classe quatrième au Canada en raison de la qualité de l’air qu’on y retrouve. Il est temps d’agir pour le climat et, surtout, pour nous! »

 

Un programme accélérateur de transformation : trois premières mesures concrètes pour améliorer la qualité de l'air  

 

1.Remplacer les systèmes de chauffage : un programme en deux volets

Sortir Trois-Rivières du mazout 

  • Convertir les systèmes de chauffage au mazout vers des énergies renouvelables, une mesure qui s’appuie sur le programme Chauffer vert du Gouvernement du Québec.
  • Soutenir les familles en proposant une contribution moyenne de 1000 $ par habitation, pour un montant totalisant 500 000 $ qui vise la transformation de systèmes de chauffage de 500 résidences sur deux ans.

Remplacer les vieux poêles à bois polluants

  • Mettre en place une mesure pour les citoyens qui souhaiteront remplacer leur vieux poêle à bois ou fournaise pour un système certifié EPA, pour diminuer l’émission des particules fines par la combustion du bois.
  • Soutenir les familles en proposant une contribution moyenne de 500 $ par habitation, pour un montant totalisant 250 000 $ pour le remplacement des poêles de 500 résidences sur deux ans.

 

2.Verdir Trois-Rivières

Considérant que les arbres et la végétation jouent un rôle déterminant dans la qualité de l’air, il est essentiel de mettre en place des mesures pour favoriser la plantation d’arbres et l’augmentation des espaces verts.

  • Pour les citoyens, mettre en œuvre un programme de soutien pour la plantation d’arbres, 50 $ par arbre jusqu’à concurrence de 10 arbres, selon certaines conditions.
  • Lors de développement domiciliaire, adopter une réglementation pour maximiser la préservation des arbres déjà en place et augmenter le pourcentage d’espaces verts.
  • Mettre en œuvre un programme de plantation d’arbres sur les terrains municipaux.
  • Lutter contre les îlots de chaleur en augmentant le couvert végétal des aires de stationnement.
  • Favoriser le déploiement de ruelles vertes et de toits verts.
  • Réserver un budget global de 250 000 $ pour cette mesure.

 

3.Diminuer les impacts du transport sur la qualité de l’air

  • Accompagner la STTR pour améliorer la performance, l’efficience et l’accessibilité pour augmenter l’utilisation du transport en commun.
  • Remplacer progressivement le matériel roulant de la ville par des véhicules électriques.
  • Mettre en place les conditions pour favoriser le transport actif (amélioration du réseau cyclable permettant aux citoyens de se rendre au travail, cohabitation des usages pour les marcheurs, les cyclistes et les automobiles).

 

Éric Lord souligne : « Pour mieux comprendre la situation particulière de Trois-Rivières, je propose également de mener une étude sur la qualité de l’air afin d’en arriver à des recommandations ciblées pour notre ville. Face à l’urgence d’agir, nous ne pouvons rester à l’étape des bonnes intentions. Il faut travailler pour une ville plus verte et entamer cette transition écologique avec des actions concrètes. Les retombées seront positives pour toute la collectivité. En contribuant à la diminution des gaz à effet de serre et en améliorant la qualité de l’air, ce sont tous les citoyens qui en profiteront. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.