Publicité
23 novembre 2018 - 15:30

Semaine nationale de sensibilisation au VIH/ SIDA

Par Salle des nouvelles

Jadis considéré comme une maladie mortelle, le VIH s’inscrit désormais comme une maladie chronique grâce aux avancées scientifiques. Afin de faire la lumière sur le sujet, Sidaction Mauricie informe la population de diverses façons lors de la Semaine nationale de sensibilisation au VIH / SIDA, qui se tient du 21 novembre au 1er décembre.

Cette campagne est nécessaire, car les personnes vivant avec le VIH font face, encore aujourd’hui, à plusieurs préjugés et mythes reliés à ce virus, et ce, même si 90 % des personnes qui prennent leurs médicaments ont une charge virale indétectable. C’est-à-dire que, bien que le virus soit toujours présent, la charge virale dans le sang est si basse qu’elle ne peut être détectée, donc intransmissible.

« Nous avons élaboré un dépliant informatif et diffuserons celui-ci aux organismes communautaires ainsi qu’aux professionnels de la santé afin qu’ils soient mieux informés des nouvelles réalités des personnes vivant avec le VIH / SIDA. De plus, nous organisons conjointement avec le Campus Mauricie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, une formation pour les futurs médecins sur les enjeux du VIH en 2018. Ces actions sont faites en complément de notre travail quotidien puisque tout au cours de l’année, nous offrons de l’intervention de proximité, des ateliers et des formations en Mauricie sur l’ensemble des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) auprès d’environ 5 000 personnes », exprime Madame Faye Héroux, directrice générale de Sidaction Mauricie.

La tuque comme objet promotionnel Sidaction Mauricie a choisi la tuque comme objet de sensibilisation, car tout comme le condom lors de rapport sexuel, cette dernière a pour but de protéger la personne lorsque nécessaire.

Les 28 et 29 novembre prochains, entre 17 h et 19 h, au Café Frida (15, rue des Forges, Trois-Rivières), l’organisme conscientisera la population sur le VIH / SIDA en diffusant de l’information précise et en remettant gratuitement des tuques arborant le slogan « Protège-toi ». Les quantités sont limitées.

« La distribution de tuques et de condoms est pour nous un prétexte de sensibilisation, de diffusion d’information et de prévention. Nous voulons aller à la rencontre de la population pour lui parler de nos services et lui expliquer que nous travaillons en complémentarité avec les différentes ressources de la Mauricie tout en maintenant une grande confidentialité de leurs informations », révèle Mme Héroux.

Par ailleurs, nous vous rappelons que le 1er décembre prochain, plusieurs pays de la planète souligneront la 30e édition de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA. Ce moment s’avère être le temps de souligner les avancées médicales du traitement et de la prévention, mais surtout, être solidaire à l’égard des personnes vivant avec le VIH en étant ouvert et respectueux.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.