Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 septembre 2018 - 14:02

Quatrième édition du tournoi provincial de balle donnée des pompiers du Québec

C’est avec enthousiasme que les pompiers de Trois-Rivières accueillent la quatrième édition du tournoi provincial de balle donnée des pompiers du Québec, présenté par SSQ assurance.

Ce tournoi regroupera vingt-deux équipes composées de pompiers de diverses municipalités du Québec qui compétitionneront de façon amicale les 7,8 et 9 septembre pour une bonne cause. Les profits seront entièrement remis à la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés.

Venez encourager les joueurs au Parc de la Terre-des-Loisirs au 671, rue des Loisirs, secteur Saint-Louis-de-France, dans une ambiance festive et familiale. Musique, cantine et bar seront sur place !

Plus de détails au : www.tournoiballegrandsbrules.com
 

À propos de la Fondation

Depuis sa création par un petit groupe de pompiers, il y a 30 ans, la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés (FPQGB) s’est donné le mandat d’améliorer les soins aux grands brûlés et de promouvoir la prévention et l’adoption de comportements prudents.

Plus de 16 millions de dollars ont été investis pour l’achat d’équipements spécialisés, le financement de la recherche (la Fondation est le partenaire principal de la chaire de recherche sur les organes reconstruits en laboratoire et leurs applications cliniques), le financement d’un Fonds d’aide directe pour les victimes et leur famille (la Fondation supporte, en autre, deux appartements pour les familles lors du séjour d’un proche à l’une des deux unités de traitement du Québec) et le financement d’un camp d’été pour les enfants gravement brûlés.

Grâce à l’appui des pompiers, le Québec est aujourd’hui reconnu comme chef de file dans le traitement des grands brûlés.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.