Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 juin 2018 - 15:30

5e édition du Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan

Par Salle des nouvelles

La Ville de Shawinigan et ses partenaires invitent les employeurs de Shawinigan à réserver dès maintenant leur kiosque afin de confirmer leur participation à la cinquième édition du Salon de l’emploi et de la formation qui se déroulera le mercredi 3 octobre au Centre Gervais Auto, entre 14 h et 18 h 30.

« L’enjeu de la main-d’œuvre est un défi actuellement, et pas seulement en Mauricie : dans toutes les régions du Québec », indique le maire de Shawinigan, Michel Angers. « Le Salon de l’emploi est donc un rendez-vous annuel qui permet aux entreprises de se faire connaître, mais surtout, qui donne une visibilité supplémentaire aux emplois qu’elles ont à combler. Un grand bassin de chercheurs d’emploi se donne rendez-vous cette journée-là. C’est donc la place pour embaucher et pour créer une banque de candidatures. »

Pour réserver un kiosque

Il est possible de réserver un kiosque dès maintenant pour participer à la 5e édition du Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan.

Pour ce faire, rendez-vous en ligne sur le site du Salon de l’emploi à www.salonemploishawinigan.ca.

Inscription avant le 1er août :

  • 395 $ + taxes (kiosque standard)
  • 495 $ + taxes (kiosque haute visibilité (7))

Inscription à partir du 1er août :

  • 495 $ + taxes

Fin des inscriptions : le vendredi 7 septembre 2018

La location comprend notamment un espace habillé de dix pieds par dix pieds, une table nappée de six pieds et un accès Internet sans fil gratuit.

Pour plus d’information, vous pouvez joindre l’équipe du Salon de l’emploi au 819 536-7200 ou par courriel à [email protected]

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.