Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 avril 2018 - 06:00

Une école d’été pour soutenir l’enseignement des sciences

Par Salle des nouvelles

Le Cégep de Trois-Rivières offrira à l’été 2018 le Cercle scientifique EinsteinPlus, une adaptation francophone de l’école d’été créée par l’Institut Périmètre, le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde.

Conscient que l’intérêt des jeunes envers les sciences doit se développer avant leur arrivée aux études supérieures, le Cégep de Trois-Rivières souhaite s’impliquer dans la promotion et le soutien à l’enseignement des sciences au secondaire.

En permettant à tous les enseignants de profiter de sa collaboration avec l’Institut Périmètre, ainsi que l’expertise développée en mentorat de groupe avec le programme MIROIR où des enseignants réfléchissent ensemble sur des enjeux liés à la pédagogie.

Il est important de noter que cette école d’été sera animée par des enseignants du secondaire avec des ateliers créés par eux.

Il s’agit d’un projet important pour la promotion et l’enseignement des sciences qui a d’ailleurs reçu une subvention de près de 50 000 $ du Gouvernement du Québec.

Une partie de la subvention servira à libérer des enseignants du secondaire pour leur permettre de créer des ateliers de formation inédits qui seront présentés dans le cadre de l’école d’été et pourront ensuite être utilisés dans les cours par l’ensemble des enseignants québécois.

Une programmation enrichissante avec des invités de renoms

De nombreux thèmes seront abordés pendant la semaine, dont la démarche scientifique, la recherche de la vie extraterrestre, le réchauffement climatique, l'enseignement des sciences, les trous noirs, la réalité quantique et les particules élémentaires.

En plus des ateliers préparés par les enseignants en collaboration avec l’Institut Périmètre et des autres activités, des conférences de chercheurs renommés seront présentées, notamment :

  • Louis Marchildon, professeur émérite au département de Chimie, biochimie et physique de l’UQTR, auteur des livres : L’effet science et Mécanique quantique;
     
  • Marie-Ève Naud, coordonnatrice scientifique au rayonnement et à l’éducation de l’Institut de recherche sur les exoplanètes;
     
  • Normand Mousseau, professeur de Physique à l’Université de Montréal et directeur académique de l’Institut de l’énergie Trottier, auteur de plusieurs livres dont Gagner la guerre du climat et du rapport Maîtriser notre avenir énergétique de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec;
     
  • Dominique Paquin, spécialiste en simulations et analystes climatiques chez Ouranos;
     
  • Denis Rosset, chercheur postdoctoral à l’Institut Périmètre de physique théorique, spécialiste des fondements de la mécanique quantique.

Un initiative des enseignants

Ce projet, une initiative des enseignants du Cégep de Trois-Rivières Simon Lévesque et Johanne Thibeault. C'est un travail d’équipe qui implique des dizaines de partenaires très engagés, notamment, l’Institut Périmètre de physique théorique, l’équipe du programme de mentorat MIROIR et les enseignants du programme Sciences de la nature du Cégep de Trois-Rivières ainsi que l’Université de Sherbrooke, l’Université du Québec à Trois-Rivières et le Séminaire Saint-Joseph.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès maintenant au cegeptr.qc.ca/einsteinplus. Faites vite, il ne reste que 32 places disponibles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.