Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 février 2018 - 11:23

5@8 gastronomique « Chez nous! »: Saveurs et terroirs étaient au rendez-vous

Par Salle des nouvelles

C’est le mercredi 21 février dernier que la Fondation régionale pour la santé de Trois Rivières (RSTR) a tenu son tout premier 5@8 gastronomique « Chez nous! », saveurs et terroirs au Salon de jeux de Trois-Rivières. Lors de cette soirée-bénéfice, qui comptait plus de 100 convives, près de 15 000 $ ont été amassés.

La Fondation se renouvelle à tous les ans avec des activités toujours plus attrayantes les unes que les autres. En effet, les cocktails dînatoires traditionnels ont laissé place à des cocktails-spectacles pour ensuite mettre de l’avant des soupers-conférences. Pour l’année 2018, la thématique « Chez nous » prend tout son sens puisque l’activité se voulait un hommage aux produits locaux dans un environnement gastronomique. Comme par les années passées, l’animation de cette soirée a été confiée à M. Stéphane Beaulac, animateur au 94,7 Rouge fm, qui a à cœur la cause de la santé régionale. 

Lors de cette soirée, les convives ont pu déguster des produits bien de chez nous avec des partenaires qui ont à cœur le bien-être des gens. Il va sans dire qu’avec une thématique comme celle-ci, les participants et partenaires contribueront à ce que les fonds amassés demeurent ici, dans les installations du CIUSSS MCQ, « Chez nous! ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.