Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 décembre 2017 - 09:41

Nicolet se voit octroyer un 4e fleuron dans sa classification horticole

Par Salle des nouvelles

La Ville de Nicolet s’est vue décerner mardi à Granby un quatrième fleuron sur une échelle de cinq par la Corporation des Fleurons du Québec. Plus de 335 municipalités du Québec adhèrent à cette classification horticole et Nicolet était évaluée en 2016. Pour la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, ce nouveau fleuron vient récompenser des efforts des Services à la communauté, du Service des travaux publics mais aussi le travail de partenaires comme Pinard et frères et le projet des Incroyables comestibles. « Cette classification me fait un peu penser à celle de l’industrie hôtelière : c’est comme si on passait de 3 à 4 étoiles avec nos améliorations mais au niveau des aménagements. C’est une grande fierté que de se voir octroyer un fleuron de plus et de passer à la catégorie excellent, ça vient souligner de belle façon notre implication en horticulture et la précieuse collaboration de nos partenaires y est pour quelque chose » a-t-elle souligné.  
 
Plus d’une centaine d’élus et représentants municipaux participaient à cet événement alors que la Corporation responsable de la classification a profité de l’occasion pour souligner les nombreux efforts déployés par les municipalités récompensées à travers la province pour embellir durablement le milieu et la qualité de vie de leurs citoyens. 
 
Rappelons que les fleurons sont décernés pour une période de trois ans et sont assortis d'un rapport d'évaluation professionnelle suggérant des pistes d'amélioration. Les classificateurs visitent 60 % du territoire de chaque municipalité et évaluent tous les lieux à la vue du public. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.