Publicité

23 mars 2021 - 14:00

L’ex-député et ministre péquiste du Lac-Saint-Jean a été choisi par le gouvernement Legault

Alexandre Cloutier présidera le Comité d'experts sur la liberté académique

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’ex-député et ministre péquiste du Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, présidera le Comité d'experts sur la liberté académique formé par le gouvernement Legault, dans la foulée des affaires de censure et de liberté d’expression, qui agitent les campus universitaires à travers le Québec.

C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann.

Le comité sera chargé d'étudier la question de la liberté d'expression dans les universités.

Il soumettra ensuite au gouvernement des propositions sur les mécanismes et les outils à mettre en place dans les établissements universitaires pour appliquer les dispositions relatives à la liberté académique.

Le comité sera composé de quatre autres membres, dont :

• Yves Gingras, professeur titulaire au Département d'histoire de l'Université du Québec à Montréal, directeur scientifique de l'Observatoire des sciences et des technologies et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences;

• Chantal Pouliot, professeure titulaire au Département d'études sur l'enseignement et l'apprentissage de l'Université Laval;

• Aline Niyubahwe, professeure à l'Unité d'enseignement et de recherche en sciences de l'éducation de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

À ce comité s'ajoutera la participation d'une étudiante ou d'un étudiant, lequel sera annoncé ultérieurement.

« La mise sur pied du comité et son mandat démontrent que la liberté académique et la liberté d'expression sont très importantes pour notre gouvernement et que nous agissons pour les protéger, affirme Mme McCann. Ces principes sont et doivent continuer d'être au cœur de notre réseau universitaire pour que nous diplômions des étudiantes et étudiants à l'esprit critique fort et au jugement éclairé. Je ne le dirai jamais assez : l'enseignement supérieur est un acteur incontournable pour faire du Québec une société dynamique, prospère et innovante. »

« C'est un honneur pour moi de présider ce comité, ajoute Alexandre Cloutier. J'ai accepté ce rôle puisque comme plusieurs, les événements des derniers mois m'interpellent. Les temps changent et les mentalités évoluent, mais le principe de la liberté académique ne perd pas en importance. Les libertés de penser, de s'exprimer, de débattre sont les fondements mêmes de l'université et de la démocratie. Je crois qu'il est possible de réaffirmer haut et fort la liberté académique tout en appelant au respect de la dignité de chacun. »

Les travaux du comité débuteront en mars et le rapport sera dévoilé à l'hiver 2021.

Rappelons que M. Cloutier, qui est aussi avocat, a été député de Lac-Saint-Jean pendant près de 12 ans. Il est présentement vice-recteur aux partenariats, aux affaires internationales et autochtones de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.