Publicité

10 mai 2020 - 06:00

Du 13 au 18 mai

Le Printemps des Beaux Parleurs dévoile une programmation spéciale COVID-19

Par Salle des nouvelles

C’est une programmation adaptée à la situation de la Covid-19 que propose, pour sa 5e édition, le Printemps des Beaux Parleurs.

La directrice générale stagiaire, Frédérique Lussier, accompagnée du président de l’événement, Jean-Philippe Marcotte et des cinq autres membres organisateurs, Marc-André Fortin, Rémi Francoeur, Steve Bernier, Tara Breton et Valérie Deschamps, ont dévoilé les détails cet événement 100% web sur le thème "Ça va bien se conter!"

Voyager de chez soi

Se déroulant du 13 au 18 mai prochain, par l’entremise de leur site Internet et leur chaîne Youtube, l’équipe du Printemps des Beaux Parleurs désire parler pour accompagner et divertir, à leur manière et grâce aux technologies, toutes celles et ceux confinés à la maison.

« On a voulu mettre de l’avant, encore une fois, l’art de la parole. Donc, même si les gens n’ont pas l’opportunité de se présenter dans les lieux pour écouter les conteurs et conteuses, la parole elle, les fera voyager dans différents univers directement à partir de leurs foyers », raconte le président du festival, Jean-Philippe Marcotte.

Pour cela, plusieurs liens Internet seront disponibles sur le printempsdesbeauxparleurs.com.

C’est sous le thème "Ça va bien se conter!" que se déroulera cette 5e édition. C’est une programmation accessible à toutes heures du jour comme de la nuit, s’adressant à tout public qui sera offerte pendant ces six jours de festival en ligne.

Ce menu quotidien varié comprend, dès le début de la journée, des contes jeunesses, des conférences diverses et des présentations de contes pour tous. Des alternatives poétiques « au film d’après-midi », des baladodiffusions sur l’art de la parole ainsi que des concours de menteries et des collectifs de contes accompagneront le reste de la journée.

Les soirées et les nuits ne sont pas en reste avec des propositions de contes urbains et coquins en plus de certains extras, pour les insomniaques, jusqu’au lever du jour.

« On a voulu profiter du confinement pour faire découvrir aux gens diverses initiatives en conte, en poésie et en slam d'un peu partout dans la francophonie. On a réuni le tout en liste de lecture Youtube pour faciliter la découverte ; bref, c'est comme Netflix, mais pour les arts de la parole ! », ajoute Marc-André Fortin, directeur artistique de l’événement.

Un conte de Beau Parleur à raconter depuis la maison

Tous les matins de 6h30 à 9h, une princesse (Camille Beauchemin) propose des contes pour enfants. Le vendredi soir, fidèle à sa tradition, le Cercle de conteurs de Trois-Rivières invite différents conteurs et conteuses à partager leurs histoires.

Le Printemps des Beaux Parleurs invite la population à participer à ce cercle de conteurs en se filmant, dès maintenant, de la maison avec leurs meilleures histoires. Le tout peut être transmis par l’entremise de leur site Internet et de leur page Facebook. MaTV propose de mettre en ondes les meilleurs contenus.

Samedi soir, une émission spéciale confinement du Printemps des Beaux Parleurs sera présentée par Culture Trois-Rivières et diffusée en simultané sur les ondes de MaTV et sur la page Facebook de Culture Trois-Rivières et du Printemps des Beaux Parleurs.

Collaboration avec MaTV et la Ville de Trois-Rivières 

Culture Trois-Rivières et MaTV s’associent, encore une fois cette année, à l’événement pour aider à la diffusion et soutenir la création de contenu original pour cette édition à distance.

D’ailleurs, certaines de ces émissions seront présentées sur le réseau national de MaTV permettant à l’art conté de la région d’être vu et entendu aux quatre coins du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.