Publicité

17 décembre 2020 - 15:30

En raison des revenus de recherche évalués à près de 16 millions de dollars

Le Cégep de Trois-Rivières au sommet du palmarès des collèges canadiens en recherche

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Cégep de Trois-Rivières trône maintenant au premier rang du palmarès « Canada’s Top 50 Research colleges 2020 » publié par l’organisme RE$EARCH Infosource.

Cette position dans le haut du classement parmi les collèges de partout au Canada est attribuable aux revenus de recherche évalués à près de 16 millions de dollars répartis entre les trois centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) affiliés au cégep, soit le CMQ, Innofibre et le C2T3.

De plus, dans sa catégorie (collège de dimension moyenne), le Cégep se positionne :

• 1 er pour la contribution à la recherche industrielle supportée directement par le secteur privé;

• 1 er pour le plus grand nombre d’étudiants-chercheurs rémunérés;

• 1 er pour le plus grand nombre de projets de recherche complétés;

• 2 e pour le plus grand nombre partenariats de recherche.

« Le Cégep de Trois-Rivières est très fier d’être parmi les leaders en recherche au pays, affirme Louis Gendron, directeur général du Cégep de Trois-Rivières. C’est une belle consécration qui démontre le travail incroyable accompli par nos trois CCTT. En tant qu’établissement d’enseignement supérieur, nous sommes particulièrement heureux de voir notre position en ce qui concerne le nombre d’étudiants-chercheurs rémunérés. Au cégep, cela se concrétise notamment par des stages et des emplois d’été rémunérés. C’est une opportunité incroyable pour les étudiants de côtoyer des chercheurs ayant une grande expertise et d’avoir accès à des équipements de haut niveau. »

Le directeur du Centre de métallurgie du Québec, Gheorghe Marin, ajoute qu’il est fier que les équipes de recherche des trois centres collégiaux de transfert de technologie aient grandement contribué à amener le cégep au 1er rang du palmarès.

« Cette réussite est le fruit de nos interactions et de nos collaborations avec la collectivité. Un sincère merci à nos équipes, aux partenaires de recherche institutionnels et aux entreprises qui nous ont fait confiance ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.