Publicité

13 janvier 2020 - 14:30

Contre Joliette

Un revers et deux matchs reportés pour le Formule Fitness

Par Salle des nouvelles

Les matchs du Formule Fitness contre Louiseville le samedi 11 janvier et contre le Condor de Nicolet le dimanche 12 janvier ayant été reportés du fait des conditions météorologiques, Bécancour a suivi l'ambiance maussade du temps en s'inclinant lors de l'unique macth qu'il a joué ce week-end, avec un revers de 8-5 contre les Sportifs - Pétroles Bélanger de Joliette, vendredi soir.

Sept des huit buts de la formation de la région de Lanaudière ont été inscrits dans les deux premières périodes de jeu. Ils ont été réussis par sept joueurs différents.

Raphaël Lafontaine (2ème), Nicolas Pelletier (5ème), Vincent Couture (7ème), David Fortier (5ème), Alexis Guilbault (7ème), Jean-Philippe Caron (8ème) et Charles-Alexandre Drolet (9ème) ont marqué ces filets des visiteurs. Les buts de Caron et de Drolet ont fait particulièrement mal car ils ont été réussis lors d'avantages numériques des locaux.

Ce même Drolet a complété le pointage pour les Sportifs avec un 10ème but cette saison tard en troisième période.

Frédéric Lemay-Bégin a redonné espoir aux partisans du Formule Fitness avec ses deux buts réussis en troisième période. La marque était réduite à 7-5 pour Joliette.

Bryan Groleau (2ème et 3ème) ainsi que Félix Desjardins (11ème) ont marqué les autres buts dans la défaite.

Il est à noter que seulement 18 minutes de pénalité ont été décernées par les officiels de la rencontre.

Les gardiens Alexandre Bélanger et Yann Déry ont reçu 35 tirs contre 27 pour Frédéric Piché et Michaël Boudreault.

Le prochain match se déroulera samedi 18 janvier à 20h30 contre Joliette à l'Aréna Roland Rheault à Bécancour. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.