Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Manque de main-d’œuvre et de sauveteurs

Trois-Rivières ne peut ouvrir que la moitié des piscines cet été

durée 09h47
10 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Malgré les bonnes intentions du conseil municipal de garder ouvertes toutes les piscines extérieures, Trois-Rivières ne pourra ouvrir que la moitié des bassins de baignades en raison du manque de main-d’œuvre et les difficultés à recruter suffisamment de sauveteurs et sauveteuses pour cet été.

C’est ce qu’indique la ville dans un communiqué ce matin. Ainsi, la ville doit revoir la capacité d’accueil des bassins et modifier les horaires d’ouverture.

« Malgré ces efforts, l’ouverture de quatre des piscines extérieures demeure impossible. À ce nombre s’ajoute la piscine Jean Perron qui, comme annoncé plus tôt ce printemps, ne peut rouvrir cet été en raison d’investissements trop importants pour la rendre opérationnelle », précisent les autorités municipales.

Seulement cinq piscines extérieures accueilleront les baigneuses et baigneurs cet été, « soit celles situées aux parcs Pie-XII, Martin-Bergeron et Lemire, à l’île Saint-Quentin et au terrain de l’Exposition. Le choix des bassins a été fait en fonction des statistiques de fréquentations, de leur emplacement sur le territoire et des besoins des camps de jour », ajoute le communiqué.

Les piscines des parcs Pie-XII et Martin-Bergeron ouvriront le 18 juin. « Les heures d’ouverture seront prolongées d’une heure le matin et de 30 minutes le soir pour permettre aux adeptes de la natation de profiter de corridors de nage spécialement aménagés pour eux », précise-t-on.

La semaine suivante, ce sera au tour des piscines du parc Lemire et de l’île Saint-Quentin d’ouvrir leurs portes, le vendredi 24 juin. La piscine du parc de l’Exposition sera accessible en juillet, en raison de réparations majeures déjà débutées.

« Une fois ouverts, les bassins ci-haut mentionnés seront accessibles 7 jours sur 7 selon des horaires spécifiques. En cours de saison, il est possible que l’absence ou le manque de personnel de sauvetage imprévu oblige la ville à fermer des piscines de façon temporaire. Pour éviter les déplacements inutiles, la population est invitée à vérifier l’état des piscines sur le site Web municipal, avant de se rendre sur place », souligne-t-on.

Les adultes peuvent accéder à la baignade au tarif accessible de 2 $ par visite, ou encore choisir entre un abonnement saisonnier et une carte de 10 visites. Des démarches ont été entamées avec les organismes du milieu pour faciliter l’accès aux familles à faibles revenus et accroître la fréquentation des piscines. À ce jour, une centaine de laissez-passer a été distribuée.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

9 août 2022

Le Canada accueillera le Championnat mondial de hockey féminin en 2023

Le Canada sera l'hôte du Championnat mondial de hockey féminin en 2023. La Fédération internationale de hockey sur glace a accordé la présentation du tournoi l'an prochain au Canada et l'édition 2024 aux États-Unis. Les dates et les villes hôtesses n'ont pas été dévoilées. Le Mondial 2022 — le premier présenté lors d'une année olympique — ...

27 juillet 2022

Hockey Canada a payé 7,6 millions $ en règlements à l’amiable

Brian Cairo, dirigeant principal des finances de Hockey Canada, a révélé que neuf règlements ont été conclus depuis 1989, pour un montant total de 7,6 millions $ pigé dans le fonds national d’équité. De ce montant, 6,8 millions $ sont liés à l’affaire Graham James. Ce dernier a plaidé coupable en 1997 et en 2011 à différentes accusations ...