Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Société canadienne d'hypothèques et de logement

Le marché immobilier canadien a toujours besoin de 3,5 M de logements supplémentaires

durée 18h00
13 septembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) affirme que l'écart prévu en matière d'offre de logements s'est légèrement réduit par rapport à l'année dernière, mais que le Canada doit toujours construire environ 3,5 millions de maisons de plus d'ici 2030 que ce qui est prévu s'il veut rétablir l'abordabilité.

L'agence fédérale du logement indique, dans la mise à jour de ses perspectives, que la situation de l'offre s'est quelque peu améliorée en Ontario, mais s'est détériorée dans d'autres provinces comme le Québec, l'Alberta et la Colombie-Britannique.

Dans l'ensemble, la SCHL estime que 3,45 millions de logements sont nécessaires au-delà des tendances actuelles en matière de construction, comparativement à 3,52 millions dans ses perspectives de juin de l'année dernière.

L'Ontario est toujours responsable de la majeure partie du déficit avec un écart de 1,48 million, mais il s'agit d'une baisse par rapport à celui de 1,85 million projeté l'année dernière.

Le Québec a besoin d'environ 860 000 logements de plus que ce qui est prévu, ce qui représente une hausse de 240 000 logements par rapport à l'année dernière, et la Colombie-Britannique en a besoin de 610 000, soit une augmentation de 50 000 sur un an. L'écart en Alberta signale un besoin pour 130 000 logements supplémentaires, comparativement à 20 000 dans les projections de juin 2022.

L'objectif de l'agence s'appuie sur le niveau d'abordabilité en 2004, lorsque les coûts du logement étaient relativement bas et que l'économie était stable.

La SCHL explique que son objectif d'abordabilité vise un environnement où le logement nécessiterait environ 30 % du revenu dans la plupart des provinces, mais que cet objectif est de 37 % en Ontario et de 44 % en Colombie-Britannique.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

durée Hier 9h00

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...