Publicité

30 novembre 2020 - 13:00

Pour donner espoir à plus de 25 500 personnes aidées chaque mois, dont 8 000 enfants

Moisson Mauricie et Centre-du-Québec lance sa collecte de denrées et d’argent pour les Fêtes

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

À l’approche du temps des Fêtes, Moisson Mauricie et Centre-du-Québec appelle la population à faire preuve de solidarité et de générosité.

Les gens sont invités à faire un don en ligne (www.moisson-mcdq.org/faites-un-don) ou en denrées dans les épiceries participantes.

De plus, 40 000 résidants du Grand Trois-Rivières recevront une lettre d’invitation au don.

Du 3 au 9 décembre, les gens peuvent aussi soutenir Moisson et l’association provinciale Les Banques alimentaires du Québec en faisant un don à la caisse dans une succursale SAQ ou en se procurant des produits d’emballage.

Jean Pellerin, président du conseil d’administration de Moisson, indique : « Les besoins sont grands et le contexte actuel amène de l’insécurité et de la fragilité pour bon nombre de personnes. Moisson est présent pour celles et ceux qui ont besoin. Tous les dons comptent, chaque 10 $ de don nous permet de distribuer une valeur de 224 $ de nourriture ».

Le porte-parole de Moisson et animateur de l’émission matinale au 94,7 Rouge, Stéphane Beaulac, invite les gens à donner : « Nous avons besoin de la solidarité de celles et ceux qui peuvent donner pour, ensemble, donner espoir à plus de 25 500 personnes aidées chaque mois, dont 8 000 enfants. Les familles, personnes seules et aînés de chez nous comptent sur vous et sur nous pour les aider à traverser une période plus difficile. »

Rappelons que Moisson Mauricie et Centre-du-Québec travaille depuis plus de 30 ans pour récupérer, trier et distribuer équitablement la nourriture.

Moisson, c’est 3,2 millions de kilos de denrées récupérés par année, c’est 73 organismes membres et c’est 405 personnes soutenues dans leur intégration sociale et à l’emploi pour développer leur savoir-être et leur savoir-faire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.