Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Gouvernement du Québec

Roberge accepte de reporter la réforme de la carte électorale

durée 15h00
28 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le ministre responsable des Institutions démocratiques, Jean-François Roberge, a accepté la demande des partis d'opposition pour reporter la réforme de la carte électorale.

Le ministre Roberge en a fait l'annonce jeudi matin en compagnie du libéral Monsef Derraji, du solidaire Sol Zanetti et du péquiste Pascal Bérubé qui étaient visiblement satisfaits de l'annonce.

Le gouvernement du Québec déposera un projet de loi dans les prochaines semaines pour que la carte électorale des prochaines élections en 2026 demeure la même qu'en ce moment, en attendant d'étudier davantage la question. La nouvelle carte serait donc en vigueur seulement en 2030.

M. Roberge a décrit cette mesure comme «exceptionnelle, mais nécessaire», mentionnant l'enjeu de la représentation de régions comme la Gaspésie.

Les trois partis d'opposition avaient fait front commun pour réclamer une pause dans la réforme de la carte électorale, à la lumière des changements proposés.

Le projet de révision présenté en septembre par la Commission de la représentation électorale faisait notamment disparaître deux circonscriptions, en raison de la baisse du nombre d'électeurs: Bonaventure, fusionnée avec Gaspé, et dans l'est de Montréal, Rosemont et Anjou-Louis-Riel deviendraient une seule circonscription, Rosemont-Louis-Riel.

Par contre, deux autres circonscriptions auraient vu le jour: Marie-Lacoste-Gérin-Lajoie, dans le Centre-du-Québec, et Bellefeuille, dans les Laurentides.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...

Mobilité du personnel en santé: «Nos objectifs n'ont pas changé», dit Christian Dubé

Appelé à commenter l'échec des pourparlers avec la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé savoir mardi que ses objectifs en matière de mobilité du personnel «n'ont pas changé». «Ce qu'on veut, c'est une certaine flexibilité pour être capable de bien servir nos patients et d'avoir un ...

QS propose d'attirer des immigrants qui voudraient travailler en construction

Le gouvernement québécois devrait mettre en place un programme pilote d’immigration permanente pour retenir les immigrants qui travaillent dans le secteur de la construction, propose Québec solidaire. Dans un communiqué publié mardi matin, le co-porte-parole de la formation politique, Gabriel Nadeau-Dubois, a soutenu qu'une telle voie rapide ...