Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Secteur public

Québec nomme un conciliateur dans la négociation du front commun

durée 15h00
20 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le ministre du Travail, Jean Boulet, nomme un conciliateur pour tenter de rapprocher le front commun intersyndical du secteur public et le Conseil du trésor.

C'est le front commun, qui est constitué de la FTQ, de l'APTS, de la CSN et de la CSQ, qui en a fait la demande — une demande inusitée à ce stade-ci du processus de négociation.

Le conciliateur ne pourra toutefois pas se prononcer sur le principal point en litige, soit les salaires, ni sur le régime de retraite.

Et de toute façon, il ne possède qu'un pouvoir de recommandation, qui ne lie pas les parties. Mais son rôle en est un de facilitateur pour tenter de rapprocher les parties.

À la table de négociation centrale, soit celle du front commun intersyndical, sont essentiellement discutées les questions des augmentations de salaire, du régime de retraite, des droits parentaux et des disparités régionales.

La présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a affirmé lundi bien recevoir cette phase de conciliation et croire qu'il est tout de même  possible d'avancer sur d'autres clauses que les salaires et le régime de retraite.

La présidente de la FTQ, Magali Picard, s'est dite outrée des conditions posées par la ministre LeBel pour accepter la conciliation, qualifiant l'offre gouvernementale de «bouette» dont elle est gênée de parler devant un conciliateur.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...