Publicité

15 janvier 2020 - 06:00

À la bibliothèque Gatien-Lapointe, lors du 6 à 10 du repère

Nuit de la lecture : Trois-Rivières se met à la page, avec le youtubeur Massi Mahiou

Par Salle des nouvelles

Présentée par la Fondation Lire pour réussir et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) dans le cadre de la Nuit de la lecture en France, une deuxième édition de la Nuit de la lecture se tiendra dans plusieurs régions du Québec, le samedi 18 janvier.

Parole-Création participe pour la première fois à cet événement en présentant Ouvrir la nuit. À Trois-Rivières, l'événement de la Nuit de la lecture se déroulera à la bibliothèque Gatien-Lapointe (1425 Place de l'Hôtel de Ville, Trois-Rivières),.

Un invité spécial sera présent pour l'occasion: il s'agit du youtubeur Massi Mahiou. Voici un petit aperçu des activités qui se tiendront à la bibliothèque Gatien-Lapointe, entre 18 h et 22 h :

o Rencontre avec le youtubeur Massi Mahiou;
o Vélo smoothie;
o Atelier baume à lèvres;o Jeux vidéo en continu;
o Jeux de société;
o Activité de rallye dans la bibliothèque;
o Écran vert pour tournage vidéo;
o Backdrop pour la prise de photos;
o Musique en continu + danse;
o Bar à bonbons et grignotines
 

Depuis quatre ans, en France, le ministère de la Culture invite les librairies, bibliothèques et lieux culturels à ouvrir leurs portes la nuit tombée pour offrir des animations gratuites sur le livre et la lecture. Le 18 janvier, le Québec se joint à la Nuit de la lecture avec des écrivaines et des écrivains d’ici. Le programme de lectures, riche et diversifié, s’adresse à tous les publics et est disponible sur le site.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.