Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Nouveau régime «d'union parentale»

Québec propose un encadrement juridique des conjoints de fait

durée 18h00
27 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Québec propose de créer un nouveau régime «d'union parentale», afin d'encadrer les droits et les obligations des conjoints de fait qui ont des enfants.

Mercredi, le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, a déposé à l'Assemblée nationale le projet de loi 56 modifiant le Code civil. Ce projet de loi s'inscrit dans le cadre d'une vaste réforme du droit de la famille.

En conférence de presse, M. Jolin-Barrette a expliqué donner suite à la décision de la Cour suprême dans l'affaire Éric c. Lola qui avait fait grand bruit dans les années 2010.

Il a souligné que la vaste majorité des enfants au Québec (65 %) naissent désormais hors mariage, et que le gouvernement se devait de mieux les protéger advenant une séparation de leurs parents.

Son projet de loi 56 propose donc d'introduire un nouveau régime d'union parentale qui s'appliquerait aux conjoints de fait qui deviendront parents après l'entrée en vigueur de la loi.

La formation de l'union parentale entraînerait la constitution d'un patrimoine familial formé de certains biens, dont la résidence familiale. À noter qu'un couple pourrait décider, suivant une entente commune, de se soustraire du patrimoine d'union familiale.

Un couple qui n'est pas marié et qui a déjà des enfants pourrait, lui, décider d'y adhérer en bénéficiant d'un processus simplifié.

Le projet de loi 56 propose aussi d'instaurer une mesure de protection sur la résidence familiale, pour éviter qu'un enfant soit forcé de quitter son nid familial à très brève échéance.

Ainsi, en cas de séparation, le tribunal pourrait attribuer un droit d'usage temporaire de la résidence familiale au conjoint qui obtient la garde des enfants.

La pièce législative prévoit également une mesure visant à contrer la «violence judiciaire», c'est-à-dire la multiplication des procédures judiciaires qui se fait souvent au détriment des enfants.

Par ailleurs, en matière successorale, il propose de permettre au conjoint en union parentale d'hériter de son conjoint décédé s'ils faisaient vie commune depuis plus d'un an.

Le projet de loi 56 représente le troisième jalon de la réforme caquiste du droit de la famille, après le projet de loi 2 adopté en juin 2022 et le projet de loi 12 adopté en juin 2023.

Lorsqu'il était au pouvoir entre 2014 et 2018, le gouvernement libéral de Philippe Couillard avait choisi de ne pas légiférer sur ces questions jugées délicates.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un motocycliste est gravement blessé après une embardée sur l'A55 à Shawinigan

La Sûreté du Québec (SQ) signale qu’un homme se trouve dans un état critique à la suite d’un accident de moto survenu dimanche en fin d’après-midi sur l'autoroute 55 à Shawinigan, en Mauricie. Les secours ont été dépêchés vers 18 h à la hauteur du kilomètre 226 en direction nord sur l'autoroute 55 au sujet d’une collision impliquant une ...

Les policiers de la Sûreté du Québec approuvent l'entente de principe

Les quelque 5800 membres de l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) se sont prononcés majoritairement en faveur de l'entente de principe survenue avec leur employeur, la Sûreté du Québec. Près de neuf membres sur 10 se sont exprimés, et 70% d'entre eux ont appuyé les modalités du nouveau contrat de travail. «Nous ...

Une saison des incendies de forêt «dans la moyenne» jusqu'à présent

Jusqu'à présent, la superficie brûlée au Canada par les feux de forêt se situe près de la moyenne annuelle et «des niveaux élevés d'activité des feux» restent «probables cet été» selon des représentants du gouvernement fédéral. Au printemps, certains indicateurs relatifs aux feux de forêt faisaient craindre le pire aux représentants du ...