Publicité

19 août 2020 - 09:00

En Mauricie, Lanaudière, Laurentides et Outaouais

La Sûreté du Québec accroît sa présence sur les routes de l'Ouest

Par Salle des nouvelles

La Sûreté du Québec intensifiera ses interventions sur le réseau routier ce mercredi 19 août. Cette journée d’opération d’envergure vise à améliorer le bilan routier.

L’objectif de cette opération est d’inciter les conducteurs à la responsabilisation et à la prudence dans leurs déplacements. Soucieux de la sécurité des usagers de la route, particulièrement des motocyclistes et autres usagers vulnérables, les policiers interviendront en fonction de quatre axes: l’éducation, la prévention, l’intervention et la communication.

L’opération simultanée impliquera 31 unités du District Ouest, soit des régions de la Mauricie, de Lanaudière, des Laurentides et de l’Outaouais.

Rappelons qu’à moto, il est primordial d’adopter des comportements sécuritaires. En contrepartie, les autres usagers de la route doivent bien faire leurs angles morts, céder le passage lorsque cela s’applique et porter attention aux motocyclistes puisque ceux-ci sont plus vulnérables et moins visibles.

La période estivale représente le moment de l’année où le nombre de collisions mortelles impliquant des motocyclistes est le plus élevé et particulièrement cette année. En date du 18 août, 31 collisions mortelles impliquant des motocyclistes sont survenues sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec, dont 12 dans le District Ouest.

Pour ce qui est de tous les usagers de la route combinés, 39 collisions mortelles sont survenues sur les routes de nos régions jusqu’à présent en 2020. Sur l’ensemble du territoire de la Sûreté du Québec, 123 collisions mortelles sont survenues cette année.

Ainsi, la présence policière, les interventions et la sensibilisation à l’égard des conducteurs seront accrues dans le District Ouest. Nous comptons sur votre collaboration afin de réduire le nombre de collisions mortelles ou causant des blessures.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.