Publicité

4 juin 2020 - 09:00 | Mis à jour : 09:02

Le conducteur aurait omis d’immobiliser son véhicule à l’intersection

Policière blessée dans un accident: arrestation du conducteur avec capacités affaiblies

Par Salle des nouvelles

Hier après-midi vers 15 h 30, un accident de la circulation impliquant un véhicule patrouille de la Direction de la police de Trois-Rivières, est survenu face au Séminaire St-Joseph, sur le boulevard Laviolette. Une policière a été blessée et une autre personne a été arrêtée pour capacités affaiblies.

Selon les informations recueillies, le conducteur d’un véhicule circulant en direction est sur la rue Père Frédéric, aurait omis d’immobiliser son véhicule à l’intersection de la rue Laviolette.

Au même moment, une voiture patrouille qui circulait direction nord sur la rue Laviolette a été emboutie par le véhicule. Une policière qui se trouvait seule à bord a été blessée. Compte tenu de l’impact au niveau de la portière et des dommages occasionnés, les pompiers ont été demandés sur les lieux.

Ils ont dû utiliser les pinces de désincarcération pour extirper la policière du véhicule. Cette dernière a été transportée au centre hospitalier, où une fracture au poignet a été diagnostiquée. Elle a obtenu son congé en soirée.

Les policiers appelés sur les lieux ont remarqué des symptômes de capacités de conduite affaiblie lors de la rencontre du conducteur.

Celui-ci a été mis en état d’arrestation et conduit au Quartier général. Il a par la suite échoué les épreuves de détection des drogues. Il a été détenu et comparaîtra par voie téléphonique aujourd'hui.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.