Publicité
15 septembre 2019 - 16:00

Résultats du mois d’août et objectifs du mois de septembre 2019 de la Direction de la police de Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

En août dernier, les policiers de la Direction de la police de Trois-Rivières ont porté une attention particulière aux véhicules modifiés, aux silencieux non-conformes ainsi que les vitres teintées. 

14 constats d’infraction furent émis lors des différentes surveillances réalisées. En ce qui concerne les arrestations en matière de capacités de conduire affaiblies, soit par la drogue ou l’alcool, 17 conducteurs ont été arrêtés et devront faire face à la justice. 

La thématique pour le mois de septembre est dirigée particulièrement vers les zones scolaires, compte tenu de la période de la rentrée scolaire. Plusieurs surveillances routières sont à prévoir afin d’inciter les automobilistes à redoubler de prudence dans ces zones. 

Également, l’Opération nationale concertée, initiée par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) en collaboration avec l’ensemble des Corps policiers du Québec, se déroule du 9 septembre au 6 octobre prochain. Celle-ci porte sur les distractions au volant, causées par l’utilisation du cellulaire. Une attention spéciale sera portée par les patrouilleurs de la DPTR durant cette période. Des amendes de 300 $ à 600 $ avec 5 points d’inaptitudes sont prévues pour les contrevenants.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.