Publicité
21 février 2019 - 12:00

Arrestation d’un individu pour un vol d’un autobus voyageur

Par Salle des nouvelles

Les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières ont procédé hier en fin de soirée, à l’arrestation d’un homme pour vol d’autobus.

Les faits sont survenus mercredi soir vers 22 h 15 au terminus d’autobus Orléan express, situé derrière l’hôtel Delta. Le chauffeur de l’autobus se trouvait à l’extérieur en attente de repartir pour Montréal lorsqu’il a aperçu son autobus qui reculait, avant de quitter le stationnement. Celui-ci a rapidement contacté les policiers afin de signaler l’événement.

Des patrouilleurs qui se trouvaient au centre-ville au même moment ont aperçu l’autobus qui arrivait à sens contraire sur la rue des Forges. Le suspect au volant a tourné sur la rue Champlain avant de poursuivre sa route, suivi par les patrouilleurs, qui tentaient de l’intercepter. Au passage, il aurait heurté un autobus de la STTR qui lui limitait le passage. Le suspect a par la suite tourné sur la rue St-Roch avant de retourner dans le stationnement du terminus, où les policiers ont rapidement procédé à son arrestation. Quelques passagers se trouvaient à l’intérieur à ce moment. Des symptômes évidents de capacités affaiblies par la drogue furent constatés par les policiers.

Le suspect, un homme âgé de 39 ans de la région de Québec, est demeuré détenu au Quartier général. Celui-ci avait préalablement été arrêté par les policiers de notre Service, pour avoir conduit un véhicule avec les capacités affaiblies la nuit précédente. L’individu comparaîtra aujourd’hui sous plusieurs accusations, notamment; vol de véhicule, conduite dangereuse, refus de s’immobiliser, conduite avec les capacités affaiblies.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.