Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 février 2018 - 10:10

Achalandage record à la soirée Visite et explore du CEGEP de Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

Le Cégep de Trois-Rivières a accueilli 614 visiteurs, le 6 février dernier, à l’occasion de la soirée Visite et explore. Il s’agit d’un record d’achalandage pour l’activité! Les participants ont pu s’informer sur les programmes d’études offerts et visiter les installations des différents départements afin de concrétiser leur projet de formation.

Plusieurs élèves de 4e et 5e secondaire ont profité de l’évènement pour explorer divers domaines d’études ou confirmer leur choix de programme. Ils ont pu échanger avec des enseignants et des étudiants des 42 formations techniques, préuniversitaires et DEC-Bac du collège. Tout a été mis en place pour offrir une expérience des plus concrètes aux futurs étudiants: démonstrations, simulations, ateliers, présentations de projets, utilisation d’équipements, etc. 

Des membres du personnel étaient également présents pour répondre aux questions des visiteurs sur l’admission, les mesures d’aide et de soutien à la réussite, les activités sportives et socioculturelles et les résidences. « L’accueil chaleureux du personnel du collège a permis de démontrer à nos futurs étudiants et étudiantes que Nous, le Cégep est plus qu’un slogan. C’est faire partie d’une communauté inspirante qui travaille aujourd’hui pour développer demain », souligne le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, M. Louis Gendron.  

Les personnes intéressées à entreprendre des études au Cégep de Trois-Rivières doivent présenter une demande d’admission en ligne via le site du SRAM (Service régional d’admission du Grand Montréal) au www.sram.qc.ca. Les candidats ont jusqu’au 1er mars pour présenter une demande au premier tour d’admission. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.