Publicité

2 septembre 2021 - 14:00

Des partenaires se mobilisent

Un comité d’attractivité de talents crée à Shawinigan

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan est l’instigatrice d’une mobilisation auprès de ses partenaires pour former le Comité d’attractivité de talents de Shawinigan, le CATS.

L’objectif du comité est de travailler conjointement pour promouvoir les emplois et les entreprises de la ville afin d’attirer de nouveaux talents chez nous.

« Plusieurs organismes sont déjà actifs sur le terrain. Mais c’est en étant tout autour de la même table, en discutant des enjeux et en établissant des objectifs communs qu’on va réussir à favoriser la venue et la rétention de talents à Shawinigan », explique le maire, Michel Angers.

« On a donc engagé une ressource pour piloter un comité et mettre en place des actions, conjointement avec nos partenaires et les entreprises. Le CATS nous permet de mobiliser nos ressources pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre. C’est un problème qui nous touche tous actuellement. »

« La mission du comité est claire : nous sommes là pour faire rayonner la Ville, pour susciter l’intérêt auprès de travailleurs de l’extérieur et pour faire connaître nos champs d’expertise », explique la conseillère en développement économique – volet attraction de talents, Hélène Simard.

Image de marque

« Tout ça commence par une image de marque dynamique : Travailler _à Shawi et par une présence active sur les médias sociaux. D’autres actions sont aussi à venir, dont le Salon de l’emploi et de la formation au début octobre. Le but est de faire parler de Shawinigan, de montrer notre dynamisme économique et de mettre en valeur la qualité de vie et la beauté de notre ville! »

Pour agrandir le bassin de main-d’œuvre, le CATS se tournera aussi vers le recrutement international, la régionalisation de l’immigration et le retour des têtes grises sur le marché du travail.

Ce ne sont là que quelques pistes de solutions pour contrer la pénurie de main-d’œuvre qui, évidemment, évoluera en fonction des besoins du milieu.

« N’hésitez pas à nous faire part de vos défis et de vos bons coups. Le CATS est là pour vous », termine madame Simard.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.